En ce début d’année, le président de la République, sir Anerood Jugnauth, qui a subi une intervention chirurgicale à la prostate en clinique privée, reprend ses contacts et consultations sur différents plans. Ainsi, mercredi, il recevra en audience le président de la Fédération des Syndicats du Secteur Public (FSSP), Rashid Imrith. Le principal agenda à l’ordre du jour de cette rencontre tournera autour des commentaires sur le gaspillage des fonds publics mentionnés dans le message de fin d’année du président de la République.
Cette invitation de la State House fait suite à une correspondance adressée par le syndicaliste en date du 26 décembre en vue d’approfondir les échanges sur le double fléau de la fraude et de la corruption et du gaspillage de fonds. « The FSSP is urging you not to restrain your concern merely as an ingredient in the recipe of an address to the nation, but to go beyond and to take actions. The Federation believes that you can impel government to take concrete actions to fight fraud and corruption in your capacity as the Head of State of the Republic of Mauritius », avait écrit le président de la FSSP.
Rashid Imrith avait également fait allusion à de précédentes initiatives syndicales dénonçant des pratiques abusives dans l’utilisation des fonds publics ou encore en faveur des mesures pour prévenir des cas de fraude et de corruption. « Unfortunately, all its appeals have met with deaf ears so far », ajoute-t-il
En prévision de la rencontre de mercredi, le président de la FSSP a préparé un dossier complet sur des lacunes dans le Cash Custody dans plusieurs départements, y compris le judiciaire. La principale demande qui sera formulée portera sur l’institution d’un Fact Finding Committee de haut niveau pour passer en revue la situation dans le service civil et pour soumettre des propositions en vue de remédier à la situation.