Une nouvelle réunion du comité disciplinaire d’Airports of Mauritius Ltd (AML) sur Sharvin Sunassee, président d’AML Employees UNion, suspendu depuis neuf mois à la suite d’un “post” sur Facebook, est prévue pour lundi prochain.  À l’issue de cette réunion d’hier, le syndicaliste Narendra Gopee, qui avec Ashok Subron, avait accompagné Sharvin Sunassee, a déclaré que l’avocat de celu-ci  a souhaité que le comité soit en présence de tous les documents appropriés avant de prendre une décision.

« Je profite de cette occasion pour dire que le ministre du Travail et des Relations industrielles, Soodesh Callichurn, se félicite d’être venu de l’avant avec une nouvelle loi du travail pour protéger les travailleurs. Mais nous constatons que le président d’un syndicat n’est pas protégé par la nouvelle loi. Est-ce qu’elle va protéger les travailleurs ? Il n’y a pas de dispositions dans les nouvelles lois du travail qui protègent les travailleurs contre des sanctions disciplinaires et arbitraires. Nous allons donc attendre le verdict du comité disciplinaire», a déclaré Narendranath Gopee.

Ashok Subron a abondé dans le même sens. Il dit attendre la réunion de lundi prochain pour faire des déclarations sur le fonctionnement du comité disciplinaire.

Les accusations portées par la direction d’AML ont été adressées récemment au président d’AMLEU dans une lettre signée par Siven Chellen, Officer in Charge d’AML. La Letter of Charges upon completion of preliminary investigation  se réfère à une lettre en date du 11 mai dernier de la part du président d’AMLEU. La lettre se lit comme suit : « We refer to your letter dated 11th of May 2019 regarding the preliminary investigations which were initiated into some posts on the AML Staff Corners page on Facebook. You were requested to provide a written statement into the allegations listed in the said letter dated 11th may 2019. After receiving you written statement dated 22th of May 2019 and upon the preliminary investigation, hearing in answer the following charges : (a)You have between the 30 and the 31th of March 2019 between 23.00 and 01.00 caused serious allegations to be levelled and made against the management of AML on Facebook named AML Staff Corner, (b) The said serious allegations are highly difamatory and constitute conduct which brings AML into disripute. (….) Your temporary suspension under the Annex to the Procedural Agreement 2010 lapses and you shall now be on suspension in accordance with the Article 11 (2)(4) of the procedural agreement 2010. » 

Pas moins d’une dizaine de membres de la Federation of Cvil Service and Other Unions ainsi que ceux de la General Workers Union avaient fait le déplacement, hier à la Newton Tower en guise de soutien au président d’AMLEU.