Ce container qui, il y a encore quelques années avait une fonction bien précise dans le village côtier de Poste Lafayette, est aujourd’hui un amas de ferraille, sans toit, en décomposition et abandonné en pleine nature ! En 2008, pour renforcer la capacité des femmes en précarité économique du village, le Trust Fund for the Integration of the Vulnerable Groups d’alors avait mis ce container à leur disposition pour abriter des cours en artisanat. Mais la formation des bénéficiaires n’aura duré que deux ans à peine. Le container, qui avait été transformé pour accueillir les bénéficiaires ainsi que les effets à l’intérieur, ont fini par pourrir au gré du temps et de l’air salin. Depuis, abandonné là où il avait été installé, il est devenu un eye-sore.   À Poste Lafayette où il n’existe aucune structure communautaire, de nombreuses femmes sont sans emploi et sont désireuses d’apprendre l’artisanat.