Le juge Keshoe Parsad Matadeen, siégeant en Cour suprême, a rejeté la demande de révision judiciaire d’un certain R. Sookaram qui s’était porté candidat à un poste à la MIE. Ce dernier estimait que l’institution avait retenu deux candidats ayant moins d’expérience que lui. Mais la cour a trouvé que les candidats sélectionnés avaient les qualifications requises.
R. Sookaram avait postulé à la MIE mais sa candidature n’a pas été retenue. Le choix de l’institution s’est porté sur deux autres candidats pour les postes d’Assistant Lecturer et Lecturer dans le domaine de l’art visuel avec spécialisation en histoire de l’art. R. Sookaram devait alors demander une révision judiciaire pour contester la décision de la MIE, déclarant qu’il était le mieux placé pour le poste. Le candidat a ajouté que l’affectation de ces deux candidats est « injuste, irrationnelle et déraisonnable ».
R. Sookaram avait alors en 2012 reçu l’aval d’un bench de la Cour suprême, pour effectuer sa demande de révision judiciaire. Le juge Keshoe Parsad Matadeen devait alors se charger du dossier. Selon les documents présentés en cour, il est confirmé qu’en août 2010, la MIE avait annoncé que des postes vacants étaient à pourvoir et a invité les personnes intéressées à faire acte de candidature. Lors de la séance, l’avocat de R. Sookaram devait concéder que contrairement à ce que son client avait relaté, ce dernier ne possède pas de « post graduate qualification normally obtained after one year of full-time study », comme il est stipulé dans les conditions. Le juge a aussi pris en considération l’affirmation du candidat selon laquelle il n’avait pas deux ans d’expérience dans un poste similaire, démontrant que le candidat n’a pas les qualifications requises pour le poste convoité.
Le juge a aussi eu à se pencher sur les débats concernant les diplômes obtenus par les deux candidats. R. Sookaram devait déclarer que les deux candidats sont diplômés en « Fine Arts » et non en art visuel qui, soutient-il, sont deux appellations différentes.
La MIE a de son côté déclaré que ces deux appellations sont interchangeables et sont utilisées par différentes universités de différents pays. L’institution a déclaré que les universités indiennes utilisent l’appellation « Fine Arts » alors que les universités américaines utilisent l’appellation « Visual Arts ». L’institution a ajouté qu’elle a vérifié les modules étudiés par les deux candidats afin de faire son choix final pour les postes.
Par ailleurs, le juge a noté que R. Sookaram avait déclaré qu’un des deux candidats n’avait pas « a minimum of two years relevant post qualification experience ». Il a cependant noté que la MIE a choisi de sélectionner ce candidat car il possède une qualification alternative comme stipulé dans les conditions. « À post graduate qualification normally obtained after one year of full-time study. » Le juge Matadeen a ainsi décidé de rejeter la demande de révision judiciaire du candidat, la trouvant « devoid of merit ».