Le sergent de police Sacheedanand Veeriah était poursuivi par l’ICAC devant la Cour intermédiaire sous une charge de “Bribery by Public Official” en violation à la section 4 (1) de la Prevention of Corruption Act. Ce sergent de police de 43 ans était accusé d’avoir sollicité une somme de Rs 500 d’un certain Vayid Baukar, le 29 novembre 2004, alors qu’il effectuait un contrôle de véhicules au Souillac Traffic Centre, pour ne pas être poursuivi pour possession « d’un faux permis de conduire », selon la version du policier. La Poursuite n’ayant pas réussi à établir les faits, la magistrate Wendy Rangan lui a accordé le bénéfice du doute.