Par définition, un produit bio, qu’il soit fruit ou légume, est exempt d’éléments chimiques. Mais vous le savez sans doute déjà : les légumes et fruits qu’on trouve sur le marché sont remplis de produits chimiques. Il a été prouvé que les fertilisants chimiques et les pesticides sont nocifs pour la santé. On leur attribue, entre autres, des risques de cancers élevés.
En attendant que la culture bio s’implante dans les moeurs du marché local, pourquoi ne pas la favoriser dans son potager ? C’est tout à fait réalisable. Tout ce qu’il vous faut, c’est vous armer de vos outils de jardinage et d’un peu de patience.
Tout d’abord, il vous faut identifier l’espace où vous pourrez vous adonner à votre petit passe-temps de jardinage, tout en respectant les principes de l’agriculture organique (l’autre nom de l’agriculture biologique). Si vous avez un peu d’espace dans votre cour – sur la terre, du gazon ou du sable, vous êtes invités à l’exploiter. Si l’espace vous fait défaut, il vous faudra des bacs, que vous disposerez dans un endroit où les rayons du soleil ont accès. Si vous n’avez pas le budget nécessaire pour acheter des bacs, ne vous inquiétez pas. Le recyclage de récipients que vous possédez déjà est possible. Un vieux réfrigérateur, un vieux téléviseur, un pot de peinture, un sceau, feront l’affaire.