Les autorités feront des travaux de réhabilitation de la plage de Poudre d’Or envisagée par le ministère de l’Environnement, d’une pierre trois coups. C’est du moins ce qui s’est décidé sur place jeudi dernier, lors d’une visite de sites effectuée par le ministre de l’Environnement Deva Virahsawmy, et du ministre de la Santé, Lormus Bundhoo, député de la circonscription, entourés des techniciens de l’environnement. Ainsi, outre les travaux au coût d’environ Rs 25 M pour lutter contre l’érosion, l’espace public y sera agrandi et un parcours de santé installé, de même que des toilettes non loin du terminal des autobus. Pour ce projet, l’Environnement bénéficiera du soutien financier de la Santé ainsi que celui des Infrastructures publiques.
Sur l’amas de rochers que le ministère de l’Environnement compte installé le long de la plage de Poudre d’Or, en marge de son projet de réhabilitation de plage, le ministre de la Santé a demandé qu’un parcours de santé y soit érigé. Du coup, ce mur de revêtement perméable prévu — en pente triangulaire, de la même hauteur que la jetée, sur une distance de 250 mètres —sera allongé pour servir également de parcours de santé. Le ministre Bundhoo a assuré qu’il financera cette partie du projet. Il implique même le ministre des Infrastructures publiques, indiquant que des démarches seront faites pour que ce ministère fasse ériger des toilettes publiques non loin du terminal d’autobus situé à l’extrémité de la plage. L’espace public sera également agrandi par une trentaine de mètres. Le député de la circonscription a souhaité également l’agrandissement de l’espace pour que les propriétaires de bateau puissent effectuer la maintenance de leur flotte plus facilement, soit quatre à la fois. Le plan des travaux de réhabilitation des plages qui devaient démarrer selon nos informations dans deux mois, devrait ainsi être réaménagé en fonction des nouvelles demandes ministérielles.
A Cap-Malheureux, les travaux de réhabilitation seront effectués plus précisément le long de la plage bordant le cimetière. Les gabions installés le long de la plage, et aujourd’hui abîmés, seront renforcés et selon le même procédé qu’à Poudre d’Or, un mur de revêtement perméable sera installé sur une distance de 250m. Ces travaux incluent un accès à la mer. Un barrage sera également installé dans la partie est de la plage pour empêcher la circulation des véhicules. Le coût des travaux est estimé à environ Rs 25 M. Du côté de Bain-Boeuf, figurant également parmi les plages à être réhabilitées sur le plan de l’Environnement, le procédé qui sera appliqué n’a pas encore été décidé. Les consultants y travaillent, indique l’Environnement, assurant que ces travaux contribueront comme pour les autres zones, à la réhabilitation et à la protection de la plage.