Tic tac, tic tac… le réveillon c’est pour bientôt. Les Mauriciens s’activent pour faire leurs dernières emplettes avant les fêtes et repas en famille et entre amis. Nous étions, hier, dans la capitale pour tâter le pouls des réveillonneurs mauriciens.

Au supermarché Winner’s de Port- Louis fourmille de monde. Il n’y a presque plus de place pour marcher, tellement ils sont nombreux avec leurs paniers à s’activer, fouiller et piocher dans les rayons nourriture et boissons surtout. En effet, s’il y a bien une chose que le Mauricien ne manquera pas d’acheter en cette fin d’année, c’est bien des boissons alcoolisées, histoire de prendre le traditionnel ti lasanté aux douze coups de minuit. Les grandes vedettes, sans surprise, sont évidemment le whisky et la bière.

D’ailleurs, lors de notre visite, une nouvelle cargaison de bières débarquait sur les étals. « Nou pé rod séki bien fré », lance un client à un des employés du supermarché. Un peu plus loin, un père de famille choisit avec bonheur une bouteille de whisky. Un autre une belle bouteille de vin sud-africain.

À cette époque de l’année, ce n’est pas vraiment la bourse qui compte, mais bel et bien le plaisir. D’autant que tous ou presque ont reçu leur salaire de décembre. De quoi festoyer. Du côté des rayons nourriture, ce sont des paniers remplis à craquer de viande, de poulet et d’ourite que nous voyons défi ler devant nos yeux. Et qu’en est-il des produits de luxe, des produits gastronomiques ? À notre grande surprise, il n’y avait déjà plus de foie gras à 16h ! Non, népli éna, mé nou pou rémété la », nous signale un employé.

Outre les boissons alcoolisées et les produits “de luxe” qui égaieront les repas de fêtes, il y a également les éternels amuse-bouche, les gajak tels que les moulkou ou encore les sachets de pistaches, mais aussi les fromages de chèvre ou encore les apéricubes. Dans la capitale, c’est le rush. Des centaines de Mauriciens ont profi té du soleil pour faire leurs derniers achats. Bref, un panier de ménagère très varié pour le Mauricien lambda qui, comme le veut la tradition, préparera le meilleur mets de l’année et débouchera la meilleure bouteille pour ses invités. L’hospitalité mauricienne dans toute sa splendeur…