Dans un jugement rendu en Cour de District de Pamplemousses, le Temporary District Magistrate, N. K. Jugnauth, a rayé le procès logé par la police contre un receveur d’autobus, accusé d’« outrage against an agent of civil authority ». Les témoignages du policier sont considérés comme non crédibles, d’autant qu’il a commis deux erreurs dans sa déposition sur la ligne desservie par l’autobus et le nom de celui-ci.
Le policier en question, assigné comme témoin, a soutenu que le 28 avril 2009, alors qu’il patrouillait à Pamplemousses, près de l’arrêt d’autobus vis-à-vis de la State Bank of Mauritius, il a arrêté l’autobus en question qui venait de Terre-Rouge en direction de Mon-Goût. C’était aux alentours de 16 h 30. Le policier a demandé au receveur de produire son insigne, qui n’était pas visible. Mais ce dernier n’a pu le faire, l’objet étant introuvable. Le policer l’a ensuite fait remarquer que cela constituait un délit car l’insigne d’un receveur doit être porté sur lui lorsqu’il travail.
Le receveur a demandé au policier s’il avait été pris en contravention et le policier lui a répondu par la négative.
Au moment où le bus démarrait, le policier a remarqué que le receveur avait laissé la porte ouverte. Ce qui constitue une infraction à la loi. Le policier a une fois de plus choisi de pas verbaliser le receveur.
Dans sa version en cour, le policier a déclaré que le receveur l’a injurié en créole, devant les passagers du bus — des adultes et des enfants. Le policier soutient s’être senti humilié à ce moment car il portait l’uniforme. Il n’a pu faire arrêter le véhicule qui se trouvait à plusieurs mètres de lui. À son retour, au poste de police de Pamplemousses, il a consigné l’incident d’outrage sur un public depository.
Cependant, deux détails ont échappé au policier. L’accusé travaillait dans un autobus au nom de « Dharma Travel » alors que dans sa déposition, le policier a mentionné le nom de « Mahajen Transport » comme celui de l’autobus. En cour, le policier a avoué s’être trompé.
Par ailleurs, dans sa déposition, le policier avait écrit que l’autobus desservait la ligne 22 Grand-Gaube alors qu’en fait, il s’agissait de la 227 Goodlands. En cour, le policier a nié que l’autobus desservait la ligne 227
Dans sa conclusion, le Temporary District Magistrate trouve qu’il n’y a aucune raison pour que le receveur insulte le Police Constable alors que ce dernier ne l’a pas pris en contravention. « This Court finds it hard to believe that for someone, in this instant case, the Accused, to swear at Police Constable Leesoondoyal when the constable did not book him for the offence he had committed. » Selon le Magistrat, le policier n’est pas un « genuine, credible and truthful witness », et trouve que la poursuite « has failed to prove its case beyond reasonable doubt », d’où la décision d’abandonner les charges contre l’accusé.