L’ancien avocat Prakash Boolell, radié du barreau en 2007, a comparu en Cour intermédiaire hier pour escroquerie. Il lui est reproché d’avoir créé, le 23 avril 2012, un faux document portant l’entête de la Cour suprême pour un de ses clients, lui faisant ainsi croire que la SBM allait lui verser Rs 12,7 millions. Le client lui aurait remis la somme de Rs 130 000 pour les frais d’enregistrement de la cour.
L’ancien avocat est accusé d’avoir escroqué Moojmil Dookhy, un retraité de 70 ans. La présumée victime avait remis ladite somme à Prakash Boolell, croyant que la somme servirait à régler les frais pour un procès en réclamation devant la Cour suprême. En cour hier, le sexagénaire, appelé à la barre, a confirmé avoir remis Rs 130 000 à Prakash Boolell. Il a soutenu que l’ex-avocat « lui a fait croire » qu’il s’occuperait de son affaire en cour, mais que « rien n’avait été fait » alors qu’il lui avait remis l’argent.
Dans ce procès, Prakash Boolell n’a pas retenu les services d’un homme de loi et plaide son cas seul. La prochaine séance est prévue le 10 août avec le contre-interrogatoire de la présumée victime par Me Prakash Boolell.