Question
J’ai 45 ans et je suis mariée à R depuis 25 ans. Nous avons deux garçons de 16 et 18 ans respectivement. Je ne doute pas de l’amour de mon mari pour une minute mais il n’est pas très démonstratif. Il est un bon père mais il me montre très peu de tendresse. Quand nous avons fini de faire l’amour, il me tourne le dos et je me sens frustrée. Je lui en ai parlé à plusieurs reprises mais sans changement positif. Que dois-je faire ? J’envie les maris de mes amies qui sont beaucoup plus tendres envers leurs femmes. Vos conseils s’il vous plaît. Je vous remercie de tout coeur pour vos explications.
Réponse
La première explication que je vous donnerai est peut-être la plus importante, c’est que chaque personne exprime ses sentiments selon sa personnalité. De nature, les timides hésitant à dire « je t’aime », aiment discrètement. Les romantiques par contre multiplient les mots doux, les échanges des regards émus. Ils affichent leur sensibilité. Les exubérants aiment de façon plus démonstrative. L’éducation reçue pendant l’enfance joue évidemment un rôle primordial. Si nos parents n’ont pas été très démonstratifs l’un envers l’autre ou si notre enfance n’a pas été très câlinée, c’est probable qu’on n’aura pas appris à exprimer nos émotions avec des mots et des gestes.
La plupart des femmes ont besoin de tendresse parce que contrairement aux hommes, elles manifestent une vision très globale de l’amour. Il faut aussi dire que la tendresse est un ingrédient indispensable à la sexualité féminine. Les femmes ont plus besoin de caresses que les hommes pour éprouver du désir et du plaisir. Évitez d’adresser des reproches à votre mari quand il tourne son dos après avoir fait l’amour ; vous devriez lui expliquer pourquoi les câlins et les caresses sont importants pour vous, parce que cela rend la sexualité plus belle et la vie plus douce et cela peut vous rassurer sur la force des sentiments qui vous unissent. Même si vous êtes frustrée, vous ne devez pas lâcher prise mais continuer à vous blottir contre lui quand vous en ressentez l’envie. Car à force de recevoir de la tendresse, il se laissera aller à son tour à des gestes affectueux.
Peut-être que vous devriez aussi vous interroger sur votre propre comportement. Vous est-il arrivé de repousser votre mari alors qu’il a voulu vous enlacer au mauvais moment (par exemple quand vous faisiez la cuisine) ? Si oui, il a pu se vexer. Est-ce que vous lui dites combien vous appréciez quand il vous prend la main ? Certaines femmes ont tendance à considérer que les témoignages de tendresse sont tellement naturels qu’elles ne réagissent guère quand leur mari leur fait un bisou. Ne soyez pas négative, vous devriez au contraire souligner chaque geste, chaque mot agréable et de ce fait l’encourager davantage à exprimer l’amour qu’il vous porte. Discutez des problèmes au fur et à mesure qu’ils surgissent. Quand tout est réglé, la tendresse peut retrouver ses droits. Ensemble, arrangez des situations favorables à l’expression de la tendresse, un dîner en tête à tête, un week-end sans les enfants. N’oubliez pas que si un homme n’est pas très câlin, cela ne veut pas dire qu’il est dénué de toute tendresse. Il n’arrive peut-être pas à l’extérioriser. Les hommes ont aussi besoin de tendresse mais ils le disent rarement par crainte d’exprimer leur fragilité. Vous devriez persévérer et continuer à lui démontrer le plus de tendresse possible, je suis sûr qu’il va réagir positivement à la longue.