À huit jours de la reprise des travaux de l’Assemblée nationale, les parlementaires de l’opposition se signalent déjà avec les interpellations déposées au secrétariat avant l’échéance de demain, 14 heures. Les premières rafales de PQs portent sur des sujets d’intérêt politique majeurs, comme la date pour les prochaines élections municipales et villageoises, l’institution de commissions d’enquête sur la Hedging Saga à la State Trading Corporation et à Air Mauritius avec des pertes de plus de Rs 12 milliards en l’espace de quelques semaines et le scandale d’allocation des terres de l’État et des Pas Géométriques depuis août 2005.
Pour la rentrée parlementaire de mardi prochain, les observateurs politiques auront les yeux braqués sur la teneur de la première Private Notice Question (PNQ) de la série du leader de l’opposition, Paul Bérenger, au gouvernement et la confirmation du ton adopté par Paul Bérenger à l’encontre du Premier ministre, Navin Ramgoolam, lors de ces échanges au sein de l’hémicycle. À ce stade, tout semble indiquer que le leader du MMM pourrait porter son choix sur la réforme électorale dans le sillage du Pronouncement du Comité des Droits de l’Homme des Nations unies sur le sort à être réservé au Best Loser System.
Néanmoins, Paul Bérenger pourra également sortir d’autres dossiers pour cette première séance comme le scandale de trafic d’armes allégué avec des russes utilisant Maurice comme tremplin, qui avait éclaté à la fin de la précédente session de l’Assemblée nationale. Il pourra acculer le gouvernement au sujet des engagements pris pour que l’Executive Director du Conflict Awareness Project, Lynn Austin, puisse collaborer aux différentes enquêtes, dont celle de l’ICAC, annoncées.
Le leader du MMM a également signifié son intention de venir de l’avant avec les détails d’un des plus importants scandales immobiliers avec des ressortissants étrangers se disant victimes jusqu’à un montant de Rs 300 millions. Dans les milieux du MMM, on soutient que les « dossiers accablants pour les PNQs » ne manquent pas même s’il faut prévoir au moins une quotidiennement à compter de la mi-novembre pour les débats sur le budget 2013, dont lecture sera donnée le vendredi 9 par le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval.
Pour la séance du Question Time de mardi prochain, il faudra s’attendre à voir le Premier ministre apporter des précisions quant au calendrier pour la tenue des élections municipales et villageoises. L’interpellation relative émane du député du MMM, Deven Nagalingum, qui s’intéresse également au projet de rénovation du théâtre du Plaza.
De son côté, le député Rajesh Bhagwan compte revenir à la charge sur le scandale financier de la Hedging Saga à la STC et chez Air Mauritius. Il demandera au Premier ministre s’il compte recommander au président de la République, Kailash Purryag, l’institution d’une commission d’enquête, présidée par un ancien juge de la Cour suprême en vue de faire la lumière à ce sujet, de situer les responsabilités au sein de ces deux entités et de recommander des poursuites au pénal.
L’autre demande d’institution de commissions d’enquêtes est formulée par le même député Bhagwan et porte sur le scandale d’allocation des terres de l’État et des Pas Géométriques depuis 2005 à ce jour.
Avec l’approche de la saison difficile au niveau de la fourniture d’eau potable, le député Alan Ganoo compte interpeller le Deputy Prime Minister et ministre des Services publics, Rashid Beebeejaun, à ce sujet. Il demandera au Premier ministre adjoint de faire une déclaration sur le projet de réforme soumis par des consultants de Singapour et de préciser si des changements interviendront sur le plan des Water Rights ; sur le coût de la mise à exécution de ces réformes ; si une majoration des tarifs d’eau est prévue et les frais encourus avec ces consultants étrangers.
Les autres interpellations inscrites à l’agenda de mardi sont : l’introduction du permis à points (Satish Boolell), la double noyade de Sept-Cascades lors d’une séance d’entraînement de membres de la Special Mobile Force et les procès des pirates somaliens à Maurice (Veda Balamoody), le cas du président du conseil d’administration du Central Electricity Board) et les émeutes à Roche-Bois le 16 septembre dernier (Joe Lesjongard), le niveau des Foreign Direct Investments en 2009, 2010 et 2011 (Kee Cheong Li Kwong Wing), le problème des marchands ambulants à Port-Louis (Reza Uteem), le partenariat stratégique pour Air Mauritius (Pravind Jugnauth), la vente des avoirs de la State Investment Corporation (SIC) (Showkutally Soodhun), le transfert du chef inspecteur Hector Tuyau (Mahen Jhugroo) et l’introduction de la nouvelle carte d’identité nationale (Mahen Seeruttun).