Faisant référence à sa determination face à son combat contre le trafic de drogue à Maurice, le Premier Ministre, Pravind Jugnauth a réitéré qu’il serait « sans pitié ». C’était lors de son discours à la cérémonie dans le cadre des 50 ans de l’Indépendance organisée par le Rajput Council au Mahatma Gandhi Institute (MGI) à Moka, dimanche 29 avril.

Pravind Jugnauth faisait allusion à Navind Kistnah, le Custom Broker qui est derrière la saisie de 157 kg d’héroïne au port, le 9 mars 2017. Ce dernier était recherché après la saisie record d’une cargaison d’héroïne dissimulée dans six compresseurs dans l’enceinte portuaire. Il s’était d’abord enfui vers l’Afrique-du-Sud avant d’aller se réfugier au Mozambique.

Le Premier Ministre a déclaré qu’il s’était personnellement entretenu avec le Président du Mozambique sur cette affaire et de poursuivre que Navind Kistnah avait eu le temps de fuir vers l’Afrique-du-Sud après la saisie record de drogue où il aurait bénéficié de complicité pour quitter l’Afrique-du-Sud avant de se rendre au Mozambique.  Et grâce à la participation du Président de la Mozambique et des autorités mozambicaines,« mone gagne so coup de main pou nou kave fer sa dimoune la vini. Noun avoye bann officier pou tire li laba. Li ti pou fini mort laba parceki bann mafia ti fini donn instruction pou elimine li.  Kouma li ena encore. Akoz sa ki mo dir – sa bann mafia la pou gagne enn bar avek mwa».

Le chef du gouvernement a prévenu qu’il « versera jusqu’à la dernière goutte de ma sueur pour lutter contre le trafic de drogue à Maurice. Je serai sans pitié».