Pravind Jugnauth, qui a démissionné de ses fonctions de vice-Premier ministre et ministre des Finances, ce matin, tout comme les autres ministres du MSM, s’est déclaré convaincu de l’innocence de Maya Hanoomanjee. « Nou convaincu so l’innocence et ena enn l’injustice flagrante », a-t-il affirmé.
Pravind Jugnauth a expliqué à la presse qu’à l’issue d’une réunion du bureau politique du MSM, il a été informé de la façon dont l’ICAC a agi envers Maya Hanoomanjee. « Nous croyons dans la justice et nous laissons ce cas entre ses mains. La justice aura le dessus sur l’injustice ».
Le leader du MSM a expliqué que dans son parti il y a un principe fondamental, à savoir que lorsqu’il y a une charge provisoire contre un ministre, il doit démissionner. « L’ICAC a fait son travail et doit assumer ses responsabilités bien que nous sommes convaincus de l’innocence de Maya Hanoomanjee », dit-il.
Pour Pravind Jugnauth, il n’est pas possible d’être solidaire de Maya Hanoonanjee tout en restant au gouvernement. C’est la raison pour laquelle après la démission de Maya Hanoomanjee tous les autres ministres ont soumis leur démission.
Le leader du MSM a affirmé qu’à part les autres ministres, aucun nominé politique ne doit démissionner du gouvernement. « Tout le monde reste à son poste. Le MSM fait partie de l’Alliance de l’Avenir. Le MSM dans le gouvernement est une garantie de stabilité et de progrès et de stabilité ».
Interrogé par la presse, Pravind Jugnauth a affirmé que si le rapport de l’ICAC est favorable à Maya Hanoomanjee, cela équivaudra à donner raison au MSM et il reviendra alors au Premier ministre de décider s’il va rappeler les ministres démissionnaires. Il a affirmé avoir parlé au Premier ministre Navin Ramgoolam ce matin pour expliquer sa position. L’ex-N°4 du GM n’a pas voulu révéler la teneur de la conversation.