La décision du DPP (Directeur des poursuites publiques), Satyajit Boolell, de faire appel au Privy Council sur le jugement de la Cour suprême prononcé en faveur de Pravind Jugnauth est favorablement accueillie par Resistans ek Alternativ. Selon le parti de gauche, faire appel était nécessaire. Par ailleurs, le mouvement souhaite un budget « socialiste pour le pays ».
Face à la presse, hier matin à Moka, le porte-parole de Resistans ek Alternativ, Ashok Subron, qui dit accueillir favorablement la décision du DPP, trouve qu’il est essentiel pour le Privy Council de se prononcer sur la question du Personal and Corporate Interest. Selon lui, le raisonnement sur ce point est dangereux et ambigu.
A propos des consultations qui se tiennent en ce moment en vue de la présentation du deuxième budget du gouvernement l’alliance Lepep, Ashok Subron est d’avis qu’il faudra d’abord dresser un bilan du premier budget. Et ce bilan révèlera que la politique menée jusqu’ici par le gouvernement Lepep s’est avérée un fiasco, « une politique braconnière en vue d’accumuler des richesses » et, enfin, déplore la mainmise des autorités internationales sur notre économie.
Resistans ek Alternativ souhaite un budget « socialiste pour le pays ». Dans le secteur du Transport, le porte-parole demande à revoir le système. « Le transport devrait devenir quasi-gratuit si l’on utilise de l’énergie solaire », affirme-t-il. Pour assurer la sécurité alimentaire de la population, il dit qu’il est important de mettre sur pied une Marine Audit Commission pour la réorientation de l’économie océanique. Le mouvement réclame que le taux de fiscalité de 15% soit revu. Pour assainir le chômage et pour que les jeunes puissent trouver plus facilement du travail, Resistans ek Alternativ souhaite l’abaissement de l’âge de la retraite à 62 ans.
Au sujet de la privatisation de la CWA, Ashok Subron demande à Pravind Jugnauth de se rappeler de l’engagement de Sir Anerood Jugnauth qui avait déclaré en 2000 qu’il ne privatiserait pas cette instance. En ce qui concerne les 13 secteurs d’activités dont la base salariale a été revue par le NRB (National Remuneration Board), Ashok Subron affirme qu’il est inacceptable que 12 secteurs soient uniquement concernés. Selon lui, cela pourrait être le fait d’une coterie. « Nous demandons à Pravind Jugnauth d’avoir un minimum de respect pour les travailleurs et d’augmenter le salaire de ces treize secteurs. »
Lors de cette conférence, la récente hausse salariale des ministres a aussi été abordée. Kugan Parapen, autre porte-parole du mouvement, propose le gel du salaire du Premier ministre jusqu’à ce que l’écast entre le salaire des autres ministres et celuide ce dernier diminue. Il trouve également qu’il est inadmissible pour les parlementaires d’avoir une augmentation de 12,74% de leur Petrol Allowance. Pour lui, « c’est indécent pour les parlementaires d’accepter cette hausse ». De son côté, Stefan Gua demande au gouvernement de faire preuve de courage et de mettre en oeuvre les recommandations du rapport Truth and Justice Commission et de nommer une National Land Audit Commission afin de revoir toutes les questions concernant la gestion des terres à Maurice.