Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM), Pravind Jugnauth, est revenu samedi lors d’une conférence de presse au Sun Trust Building sur les discours budgétaires au parlement qu’il estime antidémocratiques. Il a également entre autres commenté l’arrestation de Nitin Chinien et de Jameel Peerally, l’absence du Premier ministre lors du summing-up de Xavier-Luc Duval.
Le leader du MSM a en premier lieu dénoncé la mauvaise tenue des débats parlementaires. Pour lui, il est inconcevable qu’il y ait eu quatre ministres pour clore les débats budgétaires avant le summing-up du ministre des Finances, Xavier-Luc Duval. Pravind Jugnauth a ajouté qu’une grande partie des discours du Premier ministre et des membres du gouvernement étaient politiques et qu’une petite partie était concentrée sur le budget. « Se kinn arive dan parleman, li enn antors a la demokrasi parlemanter. Gouvernman pe dir zot pou deside ki pou koz an dernie o nivo lopozision. Zot pe krwar zot pe amenn dezord dan lopozision. Zot pena respe. Li tris pou lademokrasi parlemanter », a-t-il dit.
Pravind Jugnauth a aussi commenté l’arrestation de Nitin Chinien et de Jameel Peerally. « Gouvernman pe rod ferm labous bann sitwayen. Akoz enn inn mett enn komanter lor Facebook li al ferme Alkatraz. Enn lot eksprim so solidarite anver sa dimounn-la, li ousi li al ferme. Sitwayen pa kapav donn so lopinion. Se enn gouvernman fasist ki ena. Ankor enn tigit pa ti pou kapav servi portab lor sime pou kominike », a relevé le leader du MSM.
Pravind Jugnauth est d’avis que la population a déjà tiré des conclusions sur le degré de tyrannie qu’exerce le gouvernement dans ce pays. Le leader du MSM a qualifié le Premier ministre de « faux rassembleur, faux démocrate ki azir kouma enn sef de klan. Li fer bann promes me ant promes ek aksion ena bel diferans ».
Par ailleurs, le leader du MSM se dit en désaccord avec l’introduction des anciennes équipes de football à Maurice. Un tel projet, soutient-il, entretiendra la division parmi la population. Et de rappeler les événements qui avaient cours dans les stades autrefois et qui se terminaient en bagarres. « Se enn gouvernman piromann ki pe anvi met dife dan nou pei. Bann zenes ousi bizin reazir. Pa kapav les sa arive dan nou pei », a-t-il déclaré.
Le leader du MSM a aussi parlé des « rêves annoncés » mais qui ne se sont toujours pas concrétisés. Et de citer en exemple le projet Maurice île Durable (MID), qui selon Pravind Jugnauth, est « sans leadership » avec « une équipe disparate qui fait comme bon lui semble ».
À la fin de sa conférence de presse, le leader du MSM a déclaré que Navin Ramgoolam « pe perdi so lotorite kouma Premie minis ». Il est revenu sur les propos de Rashid Beebeejaun concernant CT power, lors de la PNQ, qui a soutenu que seul son ministère prend des décisions. Pour Pravind Jugnauth, il s’agit d’une « véritable claque pour le Premier ministre ». Le leader du MSM a qualifié l’absence du Premier ministre lors du summing-up du ministre des Finances de « mépris » à l’égard de Xavier-Luc Duval.