Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a profité du lancement de la toute première conférence ministérielle sur l’égalité du genre de l’Indian Ocean Rim Association (IORA) ce mercredi pour réitérer le souhait de voir davantage de femmes dans le monde de la politique.

Maurice accueille, en effet, la première Conférence ministérielle sur l’autonomisation économique des femmes du 28 au 29 août à l’hôtel Ravenala Attitude. Cet évènement réunit ainsi les ministres de l’Egalité des genres des États membres de l’IORA. Ce qui permettra d’identifier et de partager les points communs entre les pays de l’IORA dans le domaine de l’autonomisation économique des femmes.

Le Premier ministre a, de ce fait, agréé que Maurice est en retard en ce qui concerne la participation des femmes aux activités politiques, surtout au niveau de l’Assemblée nationale et du gouvernement.

« Le gouvernement ira de l’avant avec la proposition d’une réforme électorale qui comprendra des mesures de soutien et de motivation afin de s’assurer que nous ayons plus de femmes, en mesure de se présenter comme candidates aux élections générales. J’espère également que nous serons en mesure d’obtenir le consensus nécessaire à l’Assemblée nationale entre tous les partis afin que nous puissions au moins progresser en termes de représentation des femmes en politique », soutient Pravind Jugnauth.

Cette conférence s’appuie sur un atelier préparatoire intitulé,  » Renforcer l’autonomisation économique des femmes dans l’océan Indien – Préparatifs de la conférence ministérielle et du groupe de travail « , qui s’est tenu les 3 et 4 mai 2018. L’atelier a réuni des hauts fonctionnaires des ministères de l’IORA chargés de l’Egalité des genres afin d’élaborer l’ordre du jour ministériel et de rédiger le mandat du Working Group on Women’s Economic Empowerment.

Le Indian Ocean Rim Association est une organisation intergouvernementale visant à renforcer la coopération régionale et le développement durable dans la région de l’océan Indien par l’intermédiaire de ses 21 États membres et de ses sept partenaires de dialogue.