Le leader du MSM, Pravind Jugnauth s’est insurgé ce matin contre l’ajournement des travaux parlementaires pour le 13 mai prochain, prenant à contre-pied le MMM qui considère qu’il est bon que le Premier ministre prenne le temps nécessaire pour se pencher sur la réforme électorale.
« C’est scandaleux que les travaux parlementaires soient ajournés pour le 13 mai », a-t-il lancé. Il considère que la population fait face à beaucoup de problèmes et de difficultés et s’attend à ce que l’Assemblée nationale débatte des choses qui concernent sa vie de tous les jours. « Or le Premier ministre a décidé de renvoyer les travaux parlementaires et évoque les rencontres qu’il aura avec le leader de l’opposition et les autres », observe-t-il.
La situation suivant les derniers développements sur l’échiquier politique a été évoquée hier au niveau des dirigeants du MSM. Ces derniers se seraient retrouvés devant trois options, à savoir : effectuer une tentative de réconciliation avec le leader du MMM Paul Bérenger, annoncer une rupture du Remake ou entamer un rapprochement éventuel avec le Parti Travailliste. Aucun commentaire à cet effet n’a été effectué au niveau du MSM.
Anticipant une éventuelle rupture entre le MSM et le MMM, le MSM a déjà enclenché une campagne contre tout rapprochement avec le PTr.
Pravind Jugnauth ne manque pas de rappeler que Paul Bérenger avait fait appel à Sir Anerood Jugnauth lorsqu’il était Président de la République en vue de la création du Remake en tenant compte de la situation qui prévalait dans le pays. « Sir Anerood Jugnauth a démissionné et a créé le Remake. Nous avons tenu parole jusqu’au bout en ayant à coeur l’intérêt de la population. Nous avons fait un parcours ensemble », soutient Pravind Jugnauth.
Concernant son affaire en Cour, Pravind Jugnauth affirme avoir effectivement demandé un early trial et avoir mis en avant deux points de droit. « Je soutiens que la charge placée contre moi n’existe pas dans la loi. Je ne peux être poursuivi pour une charge qui n’existe pas. Ce sont des points que je dois prendre avant, pas après. J’ai d’ailleurs informé la poursuite sur les points de droits soulevés qui seront développés le 31 juillet. »