« Ce fut un honneur d’être l’invité d’honneur des célébrations en Inde », a déclaré le Premier ministre, Pravind Jugnauth, en conférence de presse cet après-midi lors duquel il est revenu sur son voyage en Inde.  » Ce fut aussi un honneur pour Maurice et moi-même d’agir comme Chief Guest. La presse et la télévision indienne ont tenu des propos flatteurs à notre égard ».

Les discussions auprès des autorités indiennes, a déclaré le chef du gouvernement, ont porté principalement « sur le comprehensive patnership agreement ». Il poursuit : « Les négociations ont duré depuis 2017. Nous sommes arrivés à un accord concernant le commerce et la coopération économique. Il y a encore quelques négociations en litige par rapport au ‘trade in goods’. Mais il y a la volonté (d’arriver à un accord) des deux côtés ».

Le Premier ministre, qui se dit « confiant » de pouvoir conclure ces accords en suspens, souhaite que les échanges avec l’Inde « augmentent les activités économiques des deux pays », et ce, « tout en considérant l’Africa Strategy ».

Une rencontre bilatérale a aussi été tenue auprès du Premier ministre indien, Narendra Modi. L’occasion pour Pravind Jugnauth de passer en revue « notre bonne relation » avec l’Inde et « de faire un compte rendu » de gros projets, notamment « le métro express, la construction de la Cour suprême et les développements à Agaléga ».

La question internationale a aussi été évoquée, surtout par rapport à d’éventuelles futures collaborations dans divers domaines.

« J’ai dirigé une délégation de plusieurs ministres, PPS, députés et officiers de ministères », a expliqué Pravind Jugnauth. « Ti ena enn delegasion ofisiel invite par gouvernman indien, ek answit bann Morisien ki’nn swet vini par zot prop mwayen. 400 Morisien inn fer deplasman. Nou ti deziem pli gran delegasion ».

Le Premier ministre a également souligné que « les étudiants de là-bas ont montré leur appréciation s’agissant de l’annonce de l’éducation tertiaire gratuite ».