Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM) a déclaré lors de sa conférence de presse hebdomadaire hier après-midi que « plus que jamais la population veut voir sir Anerood Jugnauth à la tête du pays ». « La population réclame un grand nettoyage », a affirmé Pravind Jugnauth, après avoir commenté la situation dans le pays qu’il a qualifiée de « critique ».
Selon Pravind Jugnauth, la psychose s’est installée dans le pays. « La population exprime sa colère vis-à-vis du gouvernement, l’économie est malade et le pays est devenu une plaque tournante pour le trafic de drogue et maintenant pour le trafic d’armes… », a avancé le leader du MSM. Et d’ajouter : « Navin Ramgoolam pe fini pei la. »
Le leader du parti soleil a estimé que le Premier ministre est conscient que la population souhaite un changement de gouvernement. « Samem li pe servi transfiz pou kapav tini sa gouvernman frazil la. » Aux dires de Pravind Jugnauth, le Premier ministre est en train de dévier l’attention des Mauriciens des véritables problèmes affectant le pays. « Il est désespéré et tente d’endormir le peuple », a-t-il déclaré. Mais, selon lui, « cela ne constitue pas la priorité de la population. » Cette dernière, a-t-il poursuivi, s’intéresse davantage à la hausse des prix des articles de consommation courante comme le gaz, le sucre, le pain, l’huile, l’eau et une série d’autres bientôt.
Le leader du MSM a estimé que la population est à la recherche d’un « leadership fort », d’un « vrai rassembleur », d’une « personne qui pourra rassurer la population ». Tout ceci est incarné, selon lui, par sir Anerood Jugnauth « qui a eu le courage de lutter contre la drogue ». « SAJ a démontré sa capacité et son courage de prendre des décisions quand il le fallait. La population sait qu’il pourra reconstruire notre pays », a fait ressortir Pravind Jugnauth. Il a soutenu que ce voeu de la population est resté intact et que plus que jamais elle veut SAJ à la tête du pays; « Nous n’avons aucun doute à ce sujet ! »
Entre-temps, le MSM poursuit son travail sur le terrain. « Nous rassemblons autour de notre parti les gens de bonne volonté qui veulent aider à sauver le pays. Nous annoncerons leur adhésion très bientôt », a soutenu Pravind Jugnauth. Le “pèlerinage politique” du parti se poursuit. Sa prochaine sortie est prévue le 14 août dans la circonscription N° 6, à Petit-Raffray.
Aux questions de la presse, Pravind Jugnauth a déclaré que la démission de Pratibha Bholah du MSM pour se joindre au Ptr « représente un jeu infect de la part de Navin Ramgoolam qui s’agrippe au pouvoir ». Il a ajouté que cela ne fait pas plaisir lorsqu’un membre quitte le parti. Au sujet des élections municipales, il a appelé le Premier ministre à rétablir la démocratie régionale dans les meilleurs délais.