La conférence hebdomadaire du leader du MSM, Pravind Jugnauth, était axée hier après-midi sur le Mauritius Duty Free Paradise Ltd, la hausse des tarifs d’eau, la taxe de 10 sous sur les SMS, le chikungunya, la criminalité et la réforme électorale. « La série de scandales se poursuit sous ce gouvernement. Nous avons un gouvernement et un Premier ministre qui font reculer le pays », a-t-il déclaré, entouré de ses principaux collaborateurs au Sun Trust Building.
Le premier sujet d’intervention du leader du MSM a été le contrat pour la fourniture des produits au Mauritius Duty Free Paradise (MDFP) valant Rs 800 millions, qui a été alloué, selon lui, dans un manque total de transparence. « Ce n’est pas drôle que l’on ait attendu le départ du MSM du gouvernement pour enclencher les procédures pour ce contrat », a dit Pravind Jugnauth. Selon lui, quatre compagnies avaient répondu à l’appel d’offres et l’on a éliminé celle qui, durant sept ans, avait fourni les magasins du MDFP sans aucun problème. « On est venu questionner la viabilité de cette compagnie sept ans après. »
Pravind Jugnauth a estimé que la compagnie, qui a obtenu le contrat, a de l’expérience seulement dans le retailing. « Li pena logistik pou kapav dispatch goods at very short notice. » Il a ajouté que sur une liste de 50 produits alcoolisés, cette compagnie ne serait pas en mesure d’en fournir 18 au MDFP. De plus, elle aurait une dette d’un milliard d’euros. « L’avantage de cette compagnie est son propriétaire. Elle a obtenu une mine d’or et a maintenant des visées sur le nouvel aéroport en construction », a avancé le leader du MSM.
S’agissant de la taxe de 10 sous sur les SMS et les MMS, le leader du MSM a soutenu que le gouvernement devrait récolter un million de roupies par jour et non Rs 120 millions par an comme prévu pour dans le Budget 2012. « Gouvernman pou gayn boukou plis larzan avec sa. »
Au chapitre de la santé, Pravind Jugnauth a qualifié d’irresponsable le ministre de la Santé,
Lormus Bundhoo, « qui a demandé à la population de prendre des précautions contre le chikungunya mardi dernier alors que le premier cas de cette maladie avait déjà été enregistré ». « Il ne faut pas prendre des risques avec cette maladie », a-t-il ajouté. Concernant l’eau, il a souligné que la situation est en train de dégénérer, avant d’espérer qu’elle ne devienne pas incontrôlable.
Le leader du MSM a également commenté la situation de law and order dans le pays. Selon lui, « à chaque fois que Navin Ramgoolam est Premier ministre, sa finn dégradé ». « On a déjà eu quatre meurtres depuis le début de l’année, des vols et des cambriolages en série et de la violence. Nous sommes en situation précaire. »
M. Jugnauth a poursuivi en disant que la criminalité augmente sous le règne du Ptr. Il a cité le cas du patron du casino Ti-Vegas, qui a conduit en état d’ivresse cette semaine sa voiture sur la plage de Mon-Choisy avant de préciser « omwin DPP fin reazir dan sa case-la ». Le leader du MSM a par ailleurs fait état de la réforme électorale pour dire « si ena volonte politik nou espere sa va debous lor enn konsensus ».