La PNQ d'aujourd'hui sera adressée à Pravind Jugnauth, Premier ministre et ministre des Finances

« Enn divan sanzman inn tap lor vilaz ek minisipalite. Navin Ramgoolam inn kapav apresie pwa Rashid Beebeejaun ek Xavier Duval. Navin Ramgoolam inn vinn pli vilnerab ki zame. So dernier move ti enn flop total », a soutenu le leader du MSM, Pravind Jugnauth pour clôturer la fin de 2012. C’était lors d’une conférence de presse à la mi-journée, hier, qui aura duré plus d’une heure.
Pravind Jugnauth, sans jamais se lasser, est revenu avec force sur les événements ayant marqué l’actualité ces derniers temps, notamment les élections régionales et l’affaire de Nandanee Soornack. Invité à commenter la décision politique du leader de l’opposition, Éric Guimbeau, de s’aligner avec le Ptr-PMSD, Pravind Jugnauth n’a pas mâché ses mots. « Le même Éric Guimbeau qui voulait rendre Curepipe aux Curepipiens a rendu Curepipe au gouvernement. Cela veut dire que la gestion de la municipalité n’était pas satisfaisante. Or, en s’alliant aujourd’hui avec le Ptr-PMSD, il permet à cette même équipe de gérer la municipalité », a-t-il ironisé. Et il va sans dire qu’un accord a déjà été trouvé pour les élections générales.
Dans l’affaire Nandanee Soornack, il a soutenu avec véhémence que le Premier ministre n’a pas su gérer sa vie publique et sa vie privée dans le lieu sacro-saint qu’est le Parlement. La Police n’est pas non plus sortie indemne de ses critiques qui a « agi en un temps éclair » contrairement à certaines affaires, notamment « en qui concerne la déposition de sir Anerood Jugnauth, leader du Remake, à l’effet qu’il aurait comploté avec le député Cehl Meeah pour dénoncer certains ministres dans l’affaire de Gros Dereck ».
Dans un même souffle, Pravind Jugnauth a tiré à boulets rouges sur la ministre de la Sécurité Sociale, Sheila Bappoo, et sur la députée rouge Nita Deerpalsing, en raison de leurs prises de position dans l’affaire de Nandanee Soornack. Le leader du MSM s’est demandé où étaient-elles lorsque le PM « avait insulté Nita Deerpalsing lors d’un meeting national le 1er mai ou encore lorsque Rama Sithanen avait formulé des attaques contre l’ancien ministre de la Santé, Maya Hanoomanjee ».
Le leader du MSM a conclu en soulignant que l’année 2013 sera une année déterminante pour le Remake 2000. Il a également indiqué qu’à l’occasion des 50 ans de députation de sir Anerood Jugnauth et des 30 ans d’existence du MSM, l’année prochaine, une série d’activités marqueront dignement ces événements.