C’est quelques heures après la deuxième comparution en Cour de Pravind Jugnauth, pour payer sa caution, que cette interview a été réalisée, vendredi après-midi. Il donne son sentiment sur une série de choses, et accuse la police, la CCID et l’ICAC de se comporter comme des instruments politiques au service du pouvoir en place. Un pouvoir que l’ex-ministre des Finances a qualifié de « dictatorial ».