Le leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Pravind Jugnauth, estime que le Premier ministre Navin Ramgoolam est en train d’utiliser la réforme électorale pour des besoins purement politiques. « Li pe servi sa pou sov so lapo », a-t-il lancé dans une déclaration à la presse, hier après-midi, après la tenue du Bureau politique de son parti. Il a aussi commenté les secousses au sein du Remake 2000 et la tenue du meeting du 1er mai prochain.
Pravind Jugnauth affirme que le MSM accorde une grande importance à la réforme électorale, qui a été discutée au sein du Remake 2000 et où il y a eu un consensus. « Nous étions sur le point de soumettre un document commun pour montrer notre position », dit-il. « Nous voulons d’une réforme électorale pour consolider la démocratie mais il y a aussi d’autres priorités dans le pays, des problèmes dont souffre la population et dont nous avons fait état plusieurs fois. » « Navin Ramgoolam pe fini nou pei, lepep pe kontinye soufer », affirme-t-il.
S’agissant du Remake 2000, Pravind Jugnauth a rappelé que c’est Paul Bérenger qui était allé voir Sir Anerood Jugnauth alors que ce dernier était à Réduit pour lui demander de descendre sur le terrain politique. « Nous constatons une adhésion massive de la part des militants du MSM et du MMM au Remake parce que la majorité de la population trouve en le Remake une alliance qui sauvera le pays », a-t-il déclaré. « Nou dan Remake, nou ti donn nou parol a bann morysien ki nou pou res fidel ek sinser e ki nou pou amenn lalit dapre nou konviksyon. » Il a assuré la population qu’il poursuivra cette lutte et qu’il ne reculera devant aucune bataille à l’avenir.
Le leader du MSM a également commenté la tenue du meeting du 1er mai prochain. Le Bureau Politique du MSM se réunira à nouveau samedi après-midi pour prendre connaissance de la décision du comité central du MMM par rapport à l’organisation de ce meeting avant de décider de la marche à suivre.