« C’est une victoire sans appel de tous les cinq Law Lords », s’est réjoui Pravind Jugnauth devant une foule de partisans du MSM, rassemblés au bâtiment du Sun Trust pour célébrer le jugement du Privy Council en faveur de leur leader, cet après-midi.

« J’ai toujours cru en la justice », a déclaré le Premier ministre. « Quand il y a eu le jugement de condamnation (NdlR, en 2015), ça a été bien difficile pour ma famille et moi », a-t-il ajouté. « Si mo’nn ka’v fer fas ek tini presion se parski mo ti ena zot sipor touletan ».

Pravind Jugnauth n’a pas manqué d’adresser de vifs remerciements à son « extraordinaire » équipe légale, acclamée par les partisans du MSM. « C’est grâce à eux que j’ai prouvé mon innocence ».

« Entre l’appel du DPP jusqu’au jugement, moi seul sais ce que j’ai subi. Les faussetés qui ont été écrites sur moi régulièrement, les attaques personnelles, les insultes, la boue qui a été jetée sur moi… En même temps, certains qui pensaient plus connaître la loi que le Privy Council m’avaient déjà condamné ». Mais, a-t-il poursuivi, « ena enn ki mo’nn touzour krwar dan li : li laho ».

Le chef du gouvernement a plusieurs fois remercié ses partisans, de même que son « allié » politique, le Mouvement Liberater, et son « camarade » Ivan Collendavelloo. Il a encouragé la nation à se fédérer et à travailler « ensemble » pour « l’avenir du pays ».

« Le long combat est aujourd’hui derrière nous. Aster nou get divan, pli divan ankor ». Le Premier ministre s’est dit « plus déterminé encore à travailler plus dur ».

De son côté, le président du MSM, Showkutally Soodhun, a donné « rendez-vous » à la population pour célébrer cette « victoire », et ce, « dans tous les villages et toutes les villes ». Et d’ajouter : « Enn par enn bann profet maler pou reponn ».

Pour le ministre Nando Bodha, « désormais camarade Pravind peut regarder l’avenir avec sérénité ».