Le Mauritius Trade Union Congress a lancé un appel ce matin à tous ses affiliés pour ne pas signer l’option form en attendant les discussions avec le gouvernement suite à la publication du rapport 2013 du Pay Research Bureau. Pour le MTUC, ce rapport constitue un travail de copier-coller. Le directeur du PRB Mohun Aujayeb a failli à sa tâche, a soutenu le président du syndicat Dewan Quedou. Le mouvement syndical demande d’ailleurs à ce que le gouvernement procède à l’augmentation salariale pour tous dès janvier prochain en attendant les négociations.  
Le directeur du PRB doit assumer la responsabilité s’il y a autant de mécontentement au sujet du rapport 2013, déclare Dewan Quedou. Le président du Mauritius Trade Union Congress (MTUC) soutient que rien n’a été fait pour réduire l’écart entre les gros salaires et ceux au bas de l’échelle alors que le gouvernement souhaite adopter une politique en ce sens.
« Le salaire d’un General Worker est passé de Rs 7 400 à Rs 11 250, alors qu’un Chief Executive Officer percevra Rs 144 000 », dit Dewan Quedou. Si le MTUC affirme ne pas demander la révision à la baisse du salaire d’un CEO, il est toutefois d’avis qu’un General Worker aurait pu toucher entre Rs 12 000 et Rs 15 000.
Le syndicat observe aussi que le PRB ne prend aucune disposition pour encourager les fonctionnaires à être plus performants ou pour postuler à des postes de promotion. « Le directeur du PRB a failli à sa tâche en dépit de cinq longues années de travail. Il n’a pu répondre aux aspirations des employés », soutient le président.
Le MTUC demande par ailleurs à ce qu’une institution indépendante se penche sur le Errors and Commissions Report en l’absence du directeur du PRB. Il lance également un appel à tous ses affiliés pour ne pas signer l’option form en attendant des discussions avec le gouvernement.
Dewan Quedou a, d’autre part, évoqué la privatisation du secteur de l’eau « enclenchée en 2004 ». Malgré toutes ces années, ajoute-t-il, les employés sont toujours dans le flou. Ce projet implique la création d’une Water Authority à travers la fusion de la Central Water Authority, du Wastewater Management, de l’Irrigation Authority et de la Water Ressources Unit. Une équipe singapourienne a été appelée pour rédiger un rapport en ce sens. Le MTUC réclame ainsi la publication du document. « Il est temps de savoir ce qui se passe dans ce secteur », affirme M. Quedou.
Au sujet du Decent Work Country Programme, le MTUC indique que la signature du rapport se fera vers fin novembre. Ce document que les confédérations syndicales sont invités à signer, porte sur trois axes prioritaires pour Maurice : « decent and productive employment », promotion du dialogue social, et élimination de toute forme de discrimination. La Trade Union Common Platforme du MTUC se réunit samedi au centre social Marie-Reine-de-la-Paix pour discuter de la marche à suivre par rapport à la publication du PRB.