L’Assemblée nationale sera appelée à entériner lors de la séance de mardi le nouveau barème des allocations pour des ministres et parlementaires aussi bien que pour le président et la vice-présidente de la République. Les projets de loi relatifs seront pilotés par le Premier ministre Navin Ramgoolam.
Cette révision s’inscrit dans le sillage de la mise en oeuvre des recommandations salariales du Pay Research Bureau (PRB) et de l’Errors, Omissions and Anomalies Committee de Dev Manraj, Senior Adviser au Prime Minister’s Office. Le maximum des allocations mensuelles versées à la classe politique, soit celles du président de la République et du Premier ministre, reste inférieur à la barre des Rs 300 000.
Le projet de loi intitulé The President’s Emoluments and Pension (Amendent) Bill, inscrit à l’agenda des travaux parlementaires de mardi, prévoit des allocations mensuelles de Rs 288 000, soit Rs 3 456 000 par an, au président de la République avec des annual duty allowances de Rs 812 400.
De son côté, la vice-présidente de la République touchera Rs 198 000 par mois, soit Rs 2 376 000 par an, et des duty allowances de Rs 552 000. Ces nouvelles allocations entreront en vigueur avec effet rétroactif au 1er janvier dernier comme il a été le cas pour les fonctionnaires.
L’autre texte de loi, The National Assembly Allowances (Amendment) Bill, recommande des révisions salariales variant de Rs 72 000 pour le Premier ministre à Rs 18 400 pour les membres de l’Assemblée nationale comparativement au barème adopté depuis le rapport du PRB de 2008. Toutefois, à ce stade, aucune indication n’est disponible quant à la révision des honoraires versés aux maires des municipalités, aux présidents de conseil de district ou encore des nominés politiques sous les titres d’Advisers et de Senior Advisers.
Le nouveau barème des allocations de la classe politique s’établit comme suit :