Rencontrant la presse hier, le président de la Federation of Civil Service and Other Unions, Narendranath Gopee, a tiré à boulets rouges sur le ministère de la Fonction publique. Il s’est élevé contre l’interprétation que donne ce ministère au rapport de Dev Manraj touchant aux « errors and omissions » du dernier rapport du Pay Research Bureau (PRB). Il a dénoncé des « circulaires controversées » dudit ministère dans le cadre de l’implémentation du rapport Manraj.
« Le gouvernement a nommé Dev Manraj pour venir corriger les manquements notés dans le dernier rapport du Pay Reseach Bureau (PRB). M. Manraj a soumis son rapport et les fonctionnaires ont été invités à signer l’Option Form pour indiquer qu’ils acceptent ou non les recommandations du PRB, comme corrigé par le rapport de Dev Manraj. La grosse majorité des fonctionnaires ont opté pour le rapport. Aujourd’hui, le ministère de la Fonction publique ne peut, à travers le Chief Personnel Officer venir interpréter le rapport Manraj à sa façon et imposer cette interprétation aux fonctionnaires », s’est insurgé le président de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU), Narendranath Gopee.
Selon le président de la FCSOU, en signant leur Option Form, les fonctionnaires ont signifié leur approbation des recommandations, in toto, du Rapport du PRB, comme corrigées par le Rapport Manraj. « Les fonctionnaires n’ont jamais donné leur autorisation au gouvernement d’interpréter le rapport comme bon lui semble », tempête-t-il.
Ainsi, dans le sillage de la récente publication du Rapport Manraj, le ministère de la Fonction publique, a émis une série de « guidelines », touchant à l’implémentation du rapport, les unes plus controversés que les autres. « Par exemple, le gouvernement ne peut interpréter à sa guise la façon de déterminer l’éligibilité d’un factionnaire à certaines allocations », explique-t-il. « De même, le gouvernement ne peut se baser sur les salaires de 2015 pour calculer le montant d’un bond aujourd’hui », s’insurge-t-il. Il en va de même dans le calcul du montant des car loans, affirme le président de la FCSOU.
« Si le ministère et le gouvernement rencontrent des difficultés à comprendre ou à interpréter les recommandations de M. Manraj, pourquoi ne demandent-ils pas à l’auteur du rapport lui-même de leur en expliquer les technicités ? », se demande Narendranath Gopee.
L’intervenant conteste également la composition du comité mis sur pied au ministère de la Fonction publique pour l’implémentation du Rapport du PRB et de M. Manraj. « À la FCSOU, nous estimons que des fonctionnaires n’ont pas leur place sur un tel comité. Seuls des techniciens du PRB auraient dû y être nommés », lance-t-il.
Narendranath Gopee a signifié son intention d’en alerter le Senior Chief Executive de la Fonction publique, Sateeaved Seebaluck.