Le Pay Research Bureau (PRB), qui doit soumettre son prochain rapport salarial sur la fonction publique et les corps para-publics au plus tard en octobre prochain, met actuellement les bouchées doubles. Cet organisme, qui est actuellement à son cinquième Survey des conditions de service dans le secteur public, compte passer au crible le volet des Passage Benefits accordés aux fonctionnaires et autres employés du secteur para-public avec une éventuelle option de remboursement des allocations non-utilisées.
Une délégation officielle du PRB, qui avait reporté en janvier une précédente mission à Rodrigues en raison de la campagne pour les élections régionales dans l’île, compte s’y rendre à la fin de février ou au début de mars pour des consultations. À Maurice, les séances de travail avec les représentants des syndicats se poursuivent, dont un rendez-vous demain avec l’état-major de la General Government Services Union, dont le président est Rashid Imrith. Mais l’étape la plus cruciale, celle des discussions entre le PRB et l’hôtel du gouvernement en vue de déterminer l’enveloppe budgétaire arrêtée pour financer le prochain rapport du PRB, attend actuellement d’être arrêtée par les parties concernées.
Dans la perspective de ce cinquième Survey du PRB, les chefs de Cabinet des différents ministères et départements ont été appelés par voie de lettre circulaire à répondre à une série de questions et à fournir des renseignements complémentaires au sujet du Passage Benefit Scheme, qui fait partie d’études entreprises par le PRB, en l’occurrence sur les Retirement and Retirement Benefits, le Performance Management System et d’autres conditions de service comme le paiement des allocations de transport ou les uniformes.
« The information gathered from the survey would enable the Pay Research Bureau to indentify reported shortcomings and difficulties in the implementation of recommendations made in the previous reports wherever they exist, gauge the expectations of stakeholders and facilitate the formulation of appropriate recommendations while paying due regard to acceptability and affordability considerations », souligne le directeur du PRB, Mohun Aujayeb, dans la correspondance. Les chefs de Cabinet ont jusqu’au 29 février pour faire parvenir au PRB les informations recherchées à cet effet.
D’emblée, une tentative préliminaire en vue d’adopter le modèle du Fringe Benefit Scheme en vigueur à la Mauritius Revenue Authority (MRA), soit l’intégration des allocations de voyage dans le package salarial des fonctionnaires, n’a pas été entretenue officiellement en raison du risque qu’une telle proposition soit catégoriquement rejetée.