La Fédération des Syndicats du Secteur Public (FSSP) réclame que le rapport du Pay Research Bureau (PRB) soit rendu public chaque deux ans et non chaque cinq ans. Lors d’un point de presse hier, elle a également fait mention de sa correspondance à l’ICAC exigeant l’ouverture d’une enquête sur les travaux de climatisation de 2010/2011 d’un montant de Rs 85 M au bâtiment Emmanuel Anquetil à Port-Louis.
Le point de presse tenu hier par la FSSP, présidé par Rashid Imrith, était l’occasion d’aborder les points soutenus par le syndicat lors d’une réunion mardi avec le chef de la Fonction publique Suresh Seebaluck. Réclamant la publication du rapport du PRB chaque deux ans et non chaque cinq ans, le président de la FSSP estime que cette nouvelle mesure aidera le gouvernement à améliorer les conditions d’emploi dans la fonction publique. « Li pou soulaz fardo leta ! Kan li piblie tou le de zan li mwins lour ki kan li piblie tou le sink an ». Le paiement de la pension et les Condition of service ont également été abordés par le principal intervenant. Pour Rashid Imrith, il est temps de résoudre les problèmes liés au système de pension contributive « dérisoire ». Au cas contraire, dit-il, « nous n’aurons d’autre recours que de référer ce dossier à l’Equal Opportunity Commission (EOC) ». M. Imrith a dans un deuxième temps exprimé sa crainte concernant le sort du rapport du PRB 2012.
« J’ai peur qu’il ne connaisse le même sort que les rapports de 1982, 1987 et 1993 », a-t-il lancé. Il déplore le suspense qui règne autour de l’enveloppe financière accordée aux fonctionnaires, qui aurait dû avoir été déjà communiquée par le ministère des Finances à la direction générale du PRB pour la conclusion de l’étape la plus cruciale de l’exercice en cours. Sans cela, le quantum de l’augmentation salariale qui devrait être accordée aux différents grades de fonctionnaires et d’employés des corps para-étatiques à partir du 1er janvier 2013 ne peut être établi. « Normalement, à cette période de l’année lorsqu’il s’agit de la publication du rapport du PRB, il est d’usage que le quantum soit déjà communiqué aux principaux responsables. Mais nous avons eu confirmation que rien n’a été fait à ce jour », soutient Rashid Imrith.
Parlant de la climatisation dans le bâtiment Emmanuel Anquetil à Port-Louis, la FSSP dit avoir réclamé au directeur de l’Independent Commission Anti Corruption (ICAC), dans une lettre datée du 2 août, l’ouverture d’une enquête sur les travaux effectués en 2009 et 2010. Ces travaux effectués par la compagnie Rey Lenferna en 2009 et 2010, soutient la FSSP, contiennent de nombreuses lacunes et doivent être vérifiés. C’est pourquoi le syndicat exige que la commission anticorruption vérifie si les travaux « has been executed in accordance with established regulations, norms and conditions and take necessary actions as appropriate ». La FSSP déplore les nombreuses pannes et les inconvénients causés par ce nouveau système. « Les membres de mon syndicat sont prêts à collaborer avec les inspecteurs », dit Rashid Imrith.