Ravi Rawa, un des six candidats reçus aux derniers examens d’assistant-entraîneur tenus en décembre dernier, est de nouveau actif dans le giron hippique mauricien. Il a eu le feu vert du Mauritius Turf Club pour s’occuper des chevaux à problèmes au centre Guy Desmarais. Pour rappel, Ravi Rawa, avant d’assumer les fonctions de juge de départ en 2015, était affecté au centre comme Training Supervisor pendant trois ans.
La démarche de Ravi Rawa est salutaire pour les entraîneurs en ce sens qu’avec l’accroissement de la population de chevaux, ceux-ci se voient offrir une opportunité de confier leurs sujets récalcitrants et à problèmes à quelqu’un d’expérimenté, ce qui leur permet d’accorder davantage de temps à des compétiteurs plus performants. Toutefois,  l’entraîneur qui fait appel au Mauricien est tenu à informer le Turf Club en écrit et mentionner la période pour laquelle les services de ce dernier seront requis.
Outre la rééducation des chevaux réputés pour être difficiles, Ravi Rawa propose aussi l’accompagnement des inédits et des chevaux âgés de 2 et 3 ans (babies), le traitement des dents et les massages thérapeutiques pour des chevaux souffrant du dos et du cou entre autres. Actuellement il a sous sa charge Aficionado, une nouvelle unité de l’entraînement Shyam Hurchund, qui avait contracté une colique pendant sa période de quarantaine et qu’il s’attele à remettre sur pied à Floréal.
Ravi Rawa est quelqu’un qui se passe de présentation. C’est fort de ses 27 années d’expérience et une connaissance accrue du cheval qu’il se lance dans cette nouvelle aventure. Celui qui a été tour à tour jockey, Riding Master, assistant-juge de départ et Training Supervisor au centre Guy Desmarais, voit dans sa démarche sa façon à lui d’apporter sa contribution à l’avancement du sport hippique à Maurice.
À noter que Ravi Rawa n’est pas en terre inconnue. Fort de ses expériences acquises à l’étranger, notamment en Europe (Angleterre et Irlande) et en Australie, il a aidé plusieurs coursiers, un temps jugés inaptes à la compétition, à retrouver un second souffle. Les noms qui nous viennent à l’esprit sont Alaric, Pigeon Post, Sovereign Service, Galaxy Way et tout récemment Alberts Day, pensionnaire de l’entraînement Rameshwar Gujadhur. Ravi Rawa s’est aussi mis à l’écriture en lançant en début d’année son Horse Care Manual, un ouvrage dédié à l’entrentien des chevaux.
Par ailleurs, Ravi Rawa compte utiliser le centre de La Brasserie pour en faire une école de formation pour les palefrieniers. Cette formation sera gratuite. Le centre agira aussi comme sanctuaire pour les chevaux à problèmes.