La pêche est appelée à devenir un secteur clé de l’économie, a souligné le ministre de tutelle Prem Koonjoo. Selon lui, le Budget 2016-17 fait provision pour différents projets d’envergure qui permettront à ce secteur de se développer davantage et d’atteindre les objectifs visés. Il annonce également plusieurs projets en cours concernant l’économie océanique. Pour Prem Koonjoo, le Budget apporte le « “feel good factor” nécessaire » au pays.
Prem Koonjoo salue les différentes mesures sociales annoncées par Pravind Jugnauth. Pour lui, « jamais un Budget ne s’est autant préoccupé des pauvres ». Il a cité, entre autres, l’allocation de subsistance aux familles figurant au registre social de même que l’extension de la pension d’invalidité aux enfants de moins de 15 ans.
Concernant son ministère, la pêche, dit-il, est appelée à devenir « un secteur majeur de l’économie ». Et d’indiquer qu’un Fisheries Bill sera bientôt présenté, ce qui permettra « de diversifier davantage ce secteur ». Il précise également qu’une somme de Rs 1.5 millions a été utilisée pour le repeuplement du lagon. Toutefois, le ministre est d’avis que la pêche artisanale est appelée à laisser la place à la pêche semi-industrielle, d’où les mesures visant à aider les coopératives de pêcheurs à acheter des bateaux pour pêcher en haute mer. L’accent sera également mis sur la pêche industrielle, les compagnies étrangères étant invitées à investir à Maurice.
De même, avec les développements dans le port, a-t-il souligné, la Mauritius Ports Authority pourra accommoder 120 bateaux de pêche industrielle. Le gouvernement investira dans une flotte nationale. Des possibilités d’exportation vers la Chine et la Russie seront aussi explorées, tant pour les poissons que pour d’autres produits dérivés.
Concernant les pêcheurs locaux, le ministère encourage l’aquaculture. Le Budget fait provision pour de nouveaux équipements dans ce sens et 20 sites d’élevage seront bientôt lancés pour l’aquaculture industrielle. Des facilités seront également accordées pour l’aquaculture dans des bassins. Grâce aux formations proposées à la Maritime Academy, beaucoup de jeunes auront la possibilité de partir travailler sur des bateaux de croisière, estime-t-il. De même, des marins pêcheurs pourront être formés. L’exemption de la taxe à ces derniers est saluée par le ministre Koonjoo.
Concernant l’économie océanique, ce dernier annonce la signature d’un Memorandum of Understanding avec l’institut d’océanographie de Goa pour faire du Mauritius Oceanography Institute « un centre de classe mondiale ». Il annonce également plusieurs projets d’énergies renouvelables en cours.
En ce qu’il s’agit des îles éparses, Prem Koonjoo annonce de grands projets d’infrastructures en cours à Agaléga, avec le soutien de l’Inde. Le Budget, rappelle-t-il, fait provision pour des générateurs, afin d’assurer une meilleure fourniture d’électricité, ainsi que d’une chambre froide pour les produits de la mer destinés à l’exportation.