Outsider de choix de cette Premier League de football, le Cercle de Joachim précise petit à petit ses intentions de jouer les premiers rôles. Son entraîneur, Bruno Randrianarivony, ne se cache pas pour dire que son groupe a les moyens nécessaires pour aller plus loin qu’on ne le croyait au coup d’envoi de la compétition.
Joachim regroupe de jeunes éléments et ne compte pas de “vedette”. « Nos joueurs sont humbles et solidaires. Nous avons un support de nos dirigeants. C’est ça qui est notre force », fait d’emblée ressortir Bruno Randrianarivony, ancien buteur de la défunte Fire Brigade dans les années 1990.
L’équipe curepipienne, qui compte un match en moins dans le championnat (10 matches joués), se retrouve déjà à la deuxième place juste derrière le leader Pamplemousses en raison d’une différence de buts inférieure.
Pour le coach de Joachim, même s’il reste encore la moitié du chemin à parcourir, le groupe a démontré qu’il faut compter sur lui à l’arrivée. Si avant le championnat l’objectif était de rester parmi les quatre meilleures équipes ou tout au plus terminer sur le podium, il se trouve que l’équipe curepipienne a revu ses ambitions à la hausse au fil de la saison.
« Sans fausse modestie, je pense que mon équipe peut réaliser un parcours inespéré dans ce championnat. Les joueurs travaillent beaucoup afin de rechercher la qualité. Ça viendra. J’ai un groupe de jeunes et je peux compter sur eux pour encore quelques années. D’ici là, nous allons progresser et nous serons encore meilleurs si nous allons dans cette direction », ajoute Bruno Randrianarivony, plein de confiance.
Déclaré vainqueur par la Mauritius Football Association aux dépens de l’AS Rivière-du-Rempart (2-1), après l’arrêt du match à la 88e minute dimanche dernier au Vélodrome en raison de la présence de spectateurs sur la pelouse, le Cercle de Joachim, à en croire son coach, est plus que serein et abordera la suite du championnat avec encore plus de détermination.
« Au départ, peu de personnes croyaient en nous. Mais depuis quelque temps, les yeux sont braqués sur le Cercle de Joachim. Nous n’avons pas envie de gagner simplement des matches, mais nous avons aussi l’intention de produire un jeu agréable et fluide », souligne notre interlocuteur.
Week-end pascal oblige, pas de championnat. Les activités footballistiques de la Premier League reprennent la semaine prochaine. Dans un match en retard, le Cercle de Joachim ira défier l’ASPL 2000 à Anjalay vendredi prochain.
Bruno Randrianarivony est persuadé que cette confrontation ne sera pas de tout repos pour son groupe. Il s’attend que son équipe réalise un bon résultat afin de rester bien ancré dans le groupe de tête. Une victoire sera un bonus. Ce qui fera alors de son équipe le nouveau leader de la Premier League. « Tout est possible en football. Chaque match a sa particularité et nous abordons chaque match avec le même sérieux et la même détermination », précise-t-il.
———————————————————————————————————————————
Le calendrier
Jeudi 12 avril à 18h (11e journée)
Petite Rivière-Noire FC/PAS Mates à Germain-Comarmond
Vendredi 13 avril à 18h (9e journée)
ASPL 2000/Cercle de Joachim à Anjalay
Mercredi 18 avril à 18h (12e journée)
AS Vacoas-Phoenix/Ent. B. Rouge-R. Mare Rovers à Harry-Latour
ASPL 2000/Pamplemousses SC à Anjalay
Curepipe Starlight SC/AS Rivière-du-Rempart au Vélodrome
Cercle de Joachim/PAS Mates à Germain-Comarmond
Jeudi 19 avril
Petite Rivière-Noire FC/Savanne SC à Germain-Comarmond