C’est dans des conditions climatiques difficiles que les équipes de la Premier League vont aborder la deuxième journée du championnat de football. Le programme a d’ailleurs été bousculé avec le report des deux matches programmés à Curepipe ce week-end (Bolton City/ASPL 2000 et CSSC/Pamplemousses) à lundi en raison des averses. Quoi qu’il en soit, les intentions restent les mêmes.
Le CSSC, qui a terminé la saison 2012-13 en apothéose avec une place de finaliste de la Republic, un sacre de champion de Maurice et une MFA Cup, demeure un sérieux candidat à son propre succession en championnat. Face à Pamplemousses, les protégés de Fidy Rasoanaivo ont les moyens nécessaires pour faire la différence. L’entraîneur du CSSC estime que son équipe n’est pas encore au top sur le plan physique et ce, malgré sa large victoire 5-2 face à l’AS Vacoas-Phoenix mercredi. «Nous avons un bon effectif, mais il nous reste encore du travail avant d’atteindre notre vitesse de croisière.»
De son côté, l’ASPL 2000 part favori pour les trois points face à une formation de Roche Bois Bolton City pouvant alterner le bon et le moins bon. «Nous avons bien entamé le championnat et notre but est de rester sur la même lancée. Nous avons une équipe comprenant beaucoup de jeunes éléments soutenus par des joueurs expérimentés», a fait ressortir Sydney Caëtane.
En ce qui concerne les trois matches de demain, nous aurons droit à un duel de l’Ouest entre le Petite Rivière-Noire FC (PRNFC) et le Chamarel FC. On se souvient que lors de leur dernière confrontation comptant pour les demi-finales de la MFA Cup, la bande à Twaleb Fatemamode avait fait la différence (2-0). Mais il va sans dire que le néo-promu viendra chercher sa revanche.
Considéré comme un des prétendants au titre, le PRNFC a réalisé un match nul d’entrée face au Cercle de Joachim, un autre prétendant. Mais toujours est-il que le PRNFC est en ce moment dégarni en raison des absences pour blessure. Le Cercle de Joachim, qui croisera le fer avec l’autre néo-promu Entente Boulet Rouge Richer-Mare Rovers, tentera à tout prix d’obtenir son premier succès en championnat. L’entraîneur de l’équipe curepipienne, Joe Tshupula, reconnaît qu’il a un gros chantier avant de trouver une vraie cohésion au sein de groupe.
La dernière rencontre dominicale mettra aux prises l’AS Rivière-du-Rempart à l’AS Vacoas-Phoenix, deux équipes qui n’ont pas encore débloqué leur compteur.