L’ASPL 2000 partira avec un léger avantage lorsqu’elle croisera le fer avec Roche Bois Bolton City dans le derby port-louisien, demain en semi-noctoure (18h30) au stade Anjalay (Belle-Vue), dans un match avancé de la troisième journée de la Premier League.
Après deux journées, les deux formations de la capitale restent invaincues. Cependant, les vice-champions de Maurice ont remporté leur deux matches, alors que Bolton City a enregistré une victoire et un nul. Le néo-promu occupe présentement la trosième place au général.
En ce qui concerne la joute de demain, Bolton City, dirigée par Claude Ross, devra pallier l’absence de son défenseur latéral gauche Jean Cicéron, exclu contre le Cercle de Joachim dimanche dernier pour une faute sévère sur Steven Laid. L’équipe pourra toutefois compter sur son duo offensif Josua Razafimahatratra-Guillano Li Tien Kee.
« Nous jouerons contre une équipe forte qui a déjà un certain métier. Cela dit, nous respectons l’adversaire mais nous évoluerons sans complexe pour réussir un résultat positif », déclare l’entraîneur de Bolton City.
De son côté, l’ASPL 2000 affûte ses armes et veut continuer sur sa lancée. Le mentor des rouges estime que ses joueurs commencent à retrouver leurs automatismes, traduit par une meilleure cohésion dans le jeu. Mais l’ASPL 2000 devra aussi se passer des services de Jonathan Ernest, renvoyé au vestiaire contre Faucon Flacq.
« Nous avons déjà remporté deux victoires. La qualité du jeu est sensiblement meilleure. Mais nous devons encore travailler pour atteindre la perfection dans les différents compartiments », souligne Joe Tshupula.
Sur le papier, l’ASPL 2000 partira certes avec la faveur des pronostics, mais son entraîneur se veut prudent. « Nous serons vigilants face à une équipe de Bolton qui a enregistré de bons résultats depuis le début du championnat. »
Soulignons que dans le cadre de cette troisième journée, nous assisterons cet après-midi au derby curepipien entre le Curepipe Starlight et le Cercle de Joachim. Ce match est prévu à 18h30 au stade Harry-Latour à Mahébourg.