La première vague de tests de dépistage du coronavirus dans les clubs de Premier League a identifié 6 cas positifs dans 3 clubs différents sur 748 échantillons, un résultat plutôt encourageant alors que les craintes étaient vives.

La Premier League n’a pas révélé les clubs ou les personnes touchées, mais Burnley a confirmé dans la soirée que son manager adjoint Ian Woan avait été testé positif dimanche, sans présenter de symptômes du Covid-19. « Ian va maintenant s’isoler pour une période de sept jours, et sera testé à nouveau la semaine du lundi 25 mai », selon le club.

« Les joueurs ou membres des staffs testés positifs vont maintenant s’auto-isoler pendant sept jours », conformément au protocole médical mis en place« , promet la Premier League.

Avec 0,8% de cas positifs, la Premier League s’en sort honorablement face à l’Allemagne, par exemple, qui, avec 10 cas positifs sur 1724 tests chez les 36 équipes de première et deuxième divisions, affichait 0,6% d’échantillons positifs.

Ces résultats, qui interviennent au lendemain du feu vert donné par les 20 clubs de l’élite anglaise à la reprise des entraînements par petits groupes et en continuant de respecter des précautions importantes, semblent donc une bonne nouvelle pour la Premier League.