Tottenham Hotspur's English striker Harry Kane (R) scores the team's third goal during the English Premier League football match between Tottenham Hotspur and Everton at Wembley Stadium in London, on January 13, 2018. / AFP PHOTO / Ian KINGTON / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 75 images, no video emulation. No use in betting, games or single club/league/player publications. /

A nouveau peu inspiré, Chelsea a été tenu en échec par Leicester (0-0), laissant des points dans la course à la Ligue des champions, ce dont a profité Tottenham, impérial contre Everton (4-0), samedi, lors de la 23e journée de Premier League.

Après ce match nul, les « Blues » reviennent à hauteur de Manchester United (47 pts, un match en moins), mais restent sous la menace de Liverpool (44 pts, un match en moins) et de Tottenham (44 pts).

Les « Red Devils » peuvent encore un peu se détacher lundi contre le mal classé Stoke. Ce sera plus compliqué pour les « Reds », qui affrontent les « Citizens », leaders incontestés de la Premier League (62 pts, un match en moins), dimanche après-midi.

Chelsea sans solution

Les « Blues » ne marquent plus. Contraints à leur quatrième nul de suite et leur troisième 0-0 consécutif (Norwich en FA Cup puis contre Arsenal mercredi en Coupe de la Ligue), les Londoniens ont à nouveau montré un triste visage contre Leicester. C’est d’ailleurs la première fois de leur histoire que les Blues enchaînent trois 0-0 consécutifs.

Face aux « Foxes », pourtant réduits à dix à la 68e minute après le deuxième carton jaune de Chilwell, les champions en titre ont paru sans solution offensive, à l’image d’un Morata, complètement étouffé par Maguire.

Il faut dire qu’en face, Claude Puel et ses hommes ont offert une opposition acharnée, dans le sillage d’un Vardy combatif et d’un Schmeichel parfait dans ses buts. Ils ont tiré douze fois au but en première période, ce qu’aucune autre équipe n’avait réussi à faire à Stamford Bridge depuis la saison 2003-2004.

« Nous avions aligné beaucoup de nos top joueurs contre Arsenal et nous avons affronté aujourd’hui une équipe vraiment bonne. Beaucoup de nos joueurs étaient fatigués », a regretté Antonio Conte au micro de la BBC.

Morata, dont c’était le cinquième match de suite sans but, en particulier? « Je ne crois pas que le problème vienne seulement de Morata », a estimé l’Italien. « Cela vient aussi des autres joueurs, parce que nous ne marquons pas, nous n’en prenons pas, mais nous ne nous créons pas d’actions. »

Quoi qu’il en soit, ce mauvais résultat vient mettre fin à une semaine délicate pour Conte. Contesté en interne en raison de son caractère et de ses intenses séances d’entraînement, selon la presse anglaise, le bouillant technicien n’a pas exclu un départ dès cet été (« Tout est possible »)…

Il a aussi occupé les Unes des pages sports avec son un duel de piques avec José Mourinho. S’il a affirmé vouloir voir cet échange prendre fin, il a déclaré que cela ne le dérangeait pas non plus.

« Je dors très bien », a-t-il lancé après le match à Stamford Bridge.

Tottenham plein de ressources

Si Chelsea s’effondre face aux buts, ce n’est pas le cas de Harry Kane et sa bande!

La vedette anglaise y est allé de son doublé, devenant au passage à seulement 24 ans le meilleur buteur des « Spurs » en Premier League (98) passant devant la légende Teddy Sheringham (97).

Ses compères Son et Eriksen ont aussi marqué pour confirmer le regain de forme de Londoniens qui ont maintenant pris 13 points sur les 15 disponibles lors des cinq dernières journées et enregistrent leur onzième matche de suite sans défaite.

La recrue hivernale d’Everton Cenk Tosun aurait sans doute préféré un premier match différent.

Watford et Burnley dans le dur

Les deux équipes surprise du début de saison sont rentrées dans le rang.

Watford (10e) a réussi de justesse à décrocher le nul contre Southampton (2-2). Doucouré a égalisé de la main dans les derniers instants face à des « Saints » au bord de la zone rouge.

Burnley (7e), lui, s’est incliné à Crystal Palace (1-0), enchaînant une sixième journée consécutive sans victoire.

Pour Palace, en revanche, tout va bien. Les Eagles (25 pts) de Roy Hodgson sont désormais à cinq points au-dessus de la zone rouge.

Idem pour West Ham (25 pts). Les Hammers de David Moyes ont cartonné Huddersfield (4-1), confirmant eux aussi leur rebond depuis leur reprise en main par un nouvel entraîneur.

Un Liverpool/Manchester city royal ce dimanche à 19h00

La soirée ce dimanche sera marquée par le duel Liverpool, privé de Coutinho parti pour Barcelone, Manchester city à Anfield. Une rencontre qui promet et où est attendu la première défaite des bleus ciel.

Pendant ce temps Arsenal se déplacera à Bournemouth où il n’est pas toujours facile de s’imposer alors que Manchester United ne jouera que dans la nuit de lundi à mardi et recevra Stoke, en pleine crise avec le licenciement de son entraîneur Mark hugues