Photo illustration

Les représentants des vingt clubs de Premier League se sont réunis vendredi dernier lors d’une visioconférence au sommet. Si les débats devaient porter sur la clôture de la saison à la date du 30 juin, les actionnaires ont surtout discuté des modalités pour reprendre le championnat en marge de l’épidémie de coronavirus et ont réitéré leur volonté de finir la saiso. Aucun calendrier n’est pour le moment acté après cette réunion entre les équipes de l’élite.

Interrompue depuis le 13 mars en raison de la crise sanitaire, la Premier League pourrait encore aller à son terme.Il reste encore 92 rencontres à disputer cette saison et toutes devraient bien être jouées. C’est en tout la principale volonté des clubs anglais selon la BBC. Aucun des dirigeants n’aurait même suggéré l’idée d’achever obligatoirement le championnat avant le premier juillet. “La Premier League et nos clubs travaillent à des scénarios complexe pour le calendrier”, a précisé un porte-parole de l’organisation après la réunion.”Nous collaborons activement avec toutes les parties impliquées, y compris avec les partenaires et diffuseurs, et notre objectif est de pouvoir reprendre quand nous pourrons le faire sainement et avec l’appui du gouvernement.”

Pour le moment, aucun scénario de reprise n’a été validé mais la volonté affichée vendredi marque l’unité des équipes face à cette situation. Un autre point essentiel, celui d’une baisse généralisée des salaires des joueurs, n’a pas non plus été débattu lors de cette réunion. Pour le moment, les clubs continuent de négocier au cas par cas avec leurs effectifs afin de limiter les pertes économiques liées au coronavirus. Les dirigeants de la Premier League ont déjà fait savoir que la compétition, interrompue mi-mars en raison de la pandémie de coronavirus, ne reprendrait pas tant qu’il “ne sera pas sûr et approprié de le faire”. En cas de reprise, neuf clubs de l’élite seraient favorables, selon le Daily Mirror, à une conclusion du championnat d’ici fin juin afin d’éviter les complications ou litiges liés aux fins de contrat de joueurs ou de sponsoring.

Reprendre l’entraînement le 18 mai

Le milieu de terrain de Chelsea Willian et le défenseur de Tottenham Jan Vertonghen sont par exemple deux des stars dont les contrats arriveront à expiration au 30 juin. De son côté, Liverpool doit changer de sponsor maillots, passant de New Balance à Nike, tandis que Watford et Newcastle doivent également changer de fournisseurs. Autant d’éventuels litiges contractuels qui pourraient survenir si la saison ne terminait pas aux dates prévues.

A défaut d’offi cialiser un calendrier pour la reprise de la Premier League, les clubs ont évoqué un retour rapide de leurs équipes dès le 18 mai prochain. Leur objectif est ainsi de favoriser la reprise du championnat à huis clos dès le 8 juin, soit trois semaines après les premières sessions collectives. Problème, à l’image de la France, le gouvernement britannique aurait indiqué aux équipes de Premier League son refus de leur accorder un dérogation. En clair, les clubs anglais reste soumis à l’obligation de confinement. Si certaines équipes militeraient pour finir la saison au plus tard le 30 juin, les cadors du championnat s’y opposeraient.

Selon les médias anglais, les membres du Big Six souhaitent à tout prix reprendre et terminer la campagne 2019-20 afin de régler sur le terrain, la question des qualifi cations européennes. En cas de reprise de la saison, les clubs de Premier League auraient également prévu de tester tout le personnel présent au stade afin de prévenir une contamination au coronavirus.