Le vainqueur du match Pamplemousses SC/Cercle de Joachim, demain à 15h30 au stade Anjalay, prendra une option sur le titre de la Premier League de football. À une journée de la fin, l’ASPL 2000 et Petite Rivière-Noire peuvent aussi être présentes à l’arrivée.
Si l’équipe nordiste possède un léger avantage sur le leader, il ne faudrait pas minimiser les chances de la formation curepipienne. Seul un point sépare les deux au classement général.
Si à l’aller les deux équipes s’étaient neutralisées (1-1), en revanche, ni l’une ni l’autre n’envisage de se quitter dos à dos dimanche. Mais il convient de faire ressortir que le Pamplemousses SC partira avec un léger avantage pour ce match, d’autant qu’il évoluera dans son jardin à Anjalay.
Mais le groupe d’Henri Spéville doit composer sans deux blessés, à savoir Andy Sophie et Guillaume Sockalingum. Sinon, l’équipe tourne à plein régime. « Nous sommes prêts pour cette confrontation. Mais nous restons malgré tout sur nos gardes. Nous jouons gros puisqu’il en va du titre. Notre destin est entre nos mains », fait ressortir Henri Spéville, entraîneur de Pamplemousses SC.
De son côté, Joachim jouera son va-tout. Si au début du championnat l’équipe de Bruno Randrianarivony avait pour objectif de terminer parmi les cinq premiers, au fil du temps, les Curepipiens ont revu leurs ambitions à la hausse, soit monter sur le podium et plus tard envisager le titre carrément.
« Nous sommes conscients que la fin est encore plus difficile. Pamplemousses est un gros morceau. Mais nous sommes en course pour le titre. Tout reste possible. Ça passe ou ça casse. C’est une palpitante aventure que le groupe vit en ce moment et nous voulons aller jusqu’au bout de nos rêves », indique de son côté Bruno Randrianarivony.
Si Pamplemousses SC/Cercle de Joachim tient le haut de l’affiche, il faudra aussi avoir un oeil sur la performance de deux autres équipes qui sont en embuscade, à savoir Petite Rivière-Noire et un degré l’ASPL 2000, qui doivent respectivement remporter leur match face à l’AS Rivière-du-Rempart et la lanterne rouge Entente Boulet Rouge-Riche Mare Rovers pour préserver leurs chances de titre.
« Nous sommes condamnés à remporter nos deux matches. Un faux pas de notre part va compromettre toutes nos chances d’être sacrés. Ce championnat pourrait bien rendre son verdict au cours de l’ultime journée », fait ressortir pour sa part Twaleb Fatemamode, coach de Petite Rivière-Noire.