Manchester City players celebrate with the FA Community Shield trophy on Sunday , Reuters

Même si aucune équipe n’a réussi à conserver son titre depuis Manchester United en 2009, les champions en titre Manchester City sont restés sur leur lancée de la saison passée. Ils ont fait forte impression dimanche dernier contre Chelsea durant le Community Shield (2-0). Les prétendants au titre de Premier League sont désormais au courant qu’ils auront peu de marge d’erreur face à l’équipe de Josep Guardiola cette saison. Début de la premiére journée de la Premier League ce soir à 23h30

Mais, alors que City débute la saison 2018-19 en tant que favoris après sa campagne record la saison dernière, les Citizens sont bien conscients de la menace posée par le Liverpool de Juergen Klopp et le reste du Top 6. City a été discret sur le marché des transferts, recrutant seulement Riyad Mahrez de Leicester, mais son pouvoir d’attaque et sa capacité à dominer la possession du ballon devraient être encore plus forts avec l’ajout du talentueux Algérien.

Cependant, Liverpool a battu City à trois reprises la saison dernière – deux fois en quarts de finale de la Ligue des Champions – et ses mouvements sur le marché des transferts devraient en faire des Reds des sérieux concurrents. Comme City, la force de Liverpool réside dans son secteur offensif où le trio composé de Mohamed Salah, Roberto Firmino et Sadio Mane fera de nouveau peur aux défenses xxx de Premier League. La différence cette saison est que les Reds ont une plus grande force avec Fabinho et Naby Keita qui ont ajouté des options supplémentaires au milieu de terrain.

La faiblesse de Liverpool dans le poste de gardien de but a été résolue avec l’acquisition du Brésilien Alisson de l’AS Roma et avec la stabilisation de Virgil van Dijk après son transfert en janvier dernier, l’équipe de Klopp semble beaucoup plus complète. Jose Mourinho a passé une bonne partie de l’inter saison à se plaindre de l’équipe de Manchester United et du manque de nouveaux visages, mais il reste encore beaucoup de talents à la disposition de l’ancien patron de Chelsea et du Real Madrid.

La question clé pour Mourinho est de savoir s’il peut enfin tirer le meilleur parti d’Alexis Sanchez, Paul Pogba et Romelu Lukaku et trouver un style de jeu positif que les fidèles d’Old Trafford exigent. La pression sera au rendezvous pour la troisième saison de Mourinho au club. Les fans de United sont désolés de voir leur club suivre derrière le voisin City et la perspective d’être dépassé par Liverpool serait sans doute encore plus douloureuse.

Combinaison d’attaque

Tottenham n’a fait aucun mouvement sur le marché des transferts jusqu’ici, mais surtout, ils ont gardé leurs principaux joueurs et la combinaison offensive de Harry Kane, Christian Eriksen et Dele Alli profitera de la chance de briller au nouveau stade du club, qui devrait ouvrir en septembre. Arsenal et Chelsea ont changé de manager avec l’Espagnol Unai Emery en remplacement d’Arsene Wenger et l’Italien Maurizio Sarri au profit de son compatriote Antonio Conte à Stamford Bridge. Bien qu’aucune des deux équipes n’ait fait de grandes percées sur le marché des transferts, les deux nouveaux managers devront améliorer la campagne décevante de leur club respectif la saison dernière et tout au moins, à se hisser parmi les quatre premiers.

Les clubs promus ont dépensé beaucoup d’argent avec Fulham et Wolverhampton Wanderers particulièrement qui ont été très actifs sur le marché des transferts alors qu’ils cherchent à consolider leur retour chez l’élite avec Cardiff City. West Ham United avec le Chilien Manuel Pellegrini et Everton avec le Portugal Marco Silva ont de nouveaux managers et ont dépensé beaucoup d’argent pour de nouveaux visages afin d’obtenir un meilleur classement que la saison dernière. City a dominé la saison dernière en jouant un football offensif basé sur la possession avec un certain nombre d’innovations tactiques et il sera fascinant de voir dans quelle mesure ses rivaux cherchent à imiter l’approche de Guardiola.

Tous les ingrédients sont réunis pour une saison palpitante, mais il est difficile de voir les équipes de milieu de tableau se classer parmi les six premières et la bataille principale pour de nombreux clubs sera encore une fois de survivre.