GETTY. La saga Wenger-Mourinho tire à sa fin ce soir à Old trafford

Manchester United reçoit Arsenal ce soir à 19h30. L’occasion pour José Mourihno de retrouver son meilleur ennemi, Arsène Wenger, l’entraîneur français des Gunners pour la dernière fois en Premier League. « J’ai toujours le sentiment que les plus grands rivaux sont aussi les plus grands amis, car ce sont ceux qui nous poussent vers nos limites », a indiqué le Special One. Des propos qui peuvent paraître surprenants, tant les deux hommes n’ont jamais caché qu’ils se vouaient une haine quasiment sans limite. L’antagonisme entre les deux hommes a atteint son paroxysme en octobre 2014.

Lors d’un derby londonien remporté par Chelsea (0-2), une violente altercation avait eu lieu sur le bord du terrain entre José Mourinho, alors entraîneur des Blues, et Arsène Wenger. Au moment de l’adieu entre les deux hommes, le technicien portugais a indiqué qu’il déplorait certains échanges houleux avec le manager des Gunners. « Des regrets sur des petits épisodes négatifs, j’en ai oui, et lui aussi probablement. » L’actuel entraîneur des Red Devils a sans doute rendu son plus bel hommage à Arsène Wenger en rappelant le passé glorieux de l’entraîneur français, triple vainqueur de la Premier League et septuple vainqueur de la Cup. « Je pense que les fans de Manchester United savent que jusqu’en 2004, pendant environ dix ans, ça se jouait entre sir Alex Ferguson et Arsène Wenger.

Ces équipes formidables d’Arsenal, et leurs combats coude-à-coude avec Manchester United, ont rendu Manchester United meilleur. J’espère qu’il aura un bon accueil, ou du moins pas mauvais, et qu’il ressentira le respect de la part du club », a avancé José Mourinho. Ces sages paroles du technicien portugais, couplées au départ en fin de saison d’Arsène Wenger, devraient peut-être permettre aux deux hommes d’enterrer la hache de guerre.

Demain à 22H55 – Tottenham v Watford