— Tu vas faire un tour dans tous les meetings du 1er Mai, comme d’habitude ?

— Mais non, toi. Il n’y a plus de meetings comme avant. Maintenant les partis politiques organisent des congrès à la place, comme le MMM et le PMSD, et parfois même avant le 1er Mai, comme le Reform Party, ou le PTr. Il n’y a que le MSM qui va faire un meeting.

— Puisque tu parles du Reform Party, c’est vrai que Bhadain réclame la légalisation du gandia ? Il est en train de faire pareil comme Rama Valayden, non ?

— Franchement te dire, je ne comprends pas trop ce qu’il veut faire. On dirait que lui-même ne sait pas trop.

— Tu as raison : un coup, il dit qu’il faut quitter le gouvernement, l’autre coup il dit qu’il faut rentrer dans le gouvernement. Tu crois que la fumée lui est montée à la tête ?

— Comment je vais savoir ça, moi ? En tout cas, je trouve qu’il ressemble de plus en plus à Xavier Duval.

— Ah bon ? Quel point commun il y a entre eux ?

— Tous les deux n’arrivent toujours pas à expliquer pourquoi ils ont démissionné du gouvernement !

— C’est vrai, ça. Mais revenons à nos moutons. Pourquoi est-ce que les partis politiques n’organisent plus de meeting le 1er mai. C’est pas sensé être une grande tradition politique qui remonte loin dans l’histoire ?

— C’était une tradition que les partis ont transformée en guerre des foules. Avant les gens allaient aux meetings par conviction, puis les partis ont commencé à donner des incitations aux gens pour aller au meeting : autobus, mangé-boire, t-shirts, pavillons et ensuite pique-nique à la mer avec briani et boissons.

— Tous les partis ont fait ça pendant des années, toi.

— On dirait qu’ils ont fini par découvrir qu’au lieu de berner les gens, ce sont les gens qui les berner pour le 1er Mai.

— Pourquoi tu dis ça ?

— Parce qu’à la longue les gens ne venaient plus pour écouter les discours, mais pour se divertir. Pour casser une poz. Tu te rappelles pas ces membres des clubs du troisième âge abasourdis par le bruit dans la foule ? On leur avait dit qu’on les emmenait faire une promenade et ils se sont retrouvés au meeting !

— Oui, toi. C’est vrai. Je me souviens même des ouvrières chinoises qu’on avait amenées dans un meeting pour grossir la foule. Elles étaient complètement perdues. A elles aussi, on avait dit qu’elles allaient faire une promenade.

— Les partis ont fini par découvrir que les électeurs ne vont plus aux meetings du 1er Mai. Ils ont fini par comprendre qu’ils gaspillaient du temps, de l’énergie et de l’argent pour rien..

— Mais le MSM fera son meeting du 1er Mai, lui. Pourquoi il continue ?

— Tout simplement parce qu’il est au gouvernement. C’est beaucoup plus facile de trouver de l’argent pour payer les dépenses du meeting. Les autobus — avec un mari discount – le manze-boire, les t-shirts, les pavillons, le briani pour après ainsi que des djembés et les artistes

— Tout ça, il y a ?

— Qu’est-ce que tu crois que les joueurs de djembés, de ravannes et de dolock, viennent faire de la musique gratuitement. Pour le parti ? C’est fini depuis longtemps ça. Aujourd’hui, ils sont payés, moins que les artistes connus qui chantent avant et à la fin du meeting, mais ils sont payés. Et puis quand tu es au gouvernement tu es sûr d’avoir un bon coverage de la MBC le soir. Quand on est au gouvernement, c’est bon de faire le meeting du 1er Mai.

— Mais ça ne va pas te manquer à toi, cette ambiance des meetings du 1er Mai ? Les rues bloquées, les autobus avec des orifl ammes, les marchands et les dialogues de la foule.

— Je ne comprends pas pourquoi cette ambiance va me manquer ?

— S’il n’y a pas des meetings de tous les partis, tu ne peux pas aller faire le tour comme tu faisais d’habitude pour évaluer la foule et l’ambiance.

— Mais j’irai au meeting du MSM avec mon bonhomme.

— Pardon ? Euh, il y a une affaire que je ne comprends pas très bien là.

— Quelle affaire ?

— Euh ton mari et toi vous êtes des bleus ? Ça fait des générations que vous êtes PMSD et vous allez aller au meeting du MSM pour le 1er Mai ?

— Oui et alors ?

— Alors mais les gens du PMSD vont dire que vous êtes des transfuges ou des « venders » comme on dit au MMM ?

— Ecoute quand Xavier-Luc a cassé avec Navin pour aller avec le bonhomme en 2014, personne n’a dit ça au PMSD, non ? Ils étaient trop contents d’entrer dans le gouvernement, pas vrai ?

— Oui, mais le PMSD a quitté le gouvernement depuis plus d’un an, toi ?

— C’est pas toi-même qui viens de dire que, comme Bhadain, Xavier n’arrive toujours pas à expliquer pourquoi il a démissionné

— Oui, mais

— Oui, mais quoi ? Pourquoi est-ce que je vais continuer à « support » un parti qui ne sait pas pourquoi il a fait ce qu’il a fait ? Dans la vie, on ne peut pas rester en place. C’est pourquoi j’irai au meeting du 1er-Mai du MSM.

— Tu as changé de parti alors ?

— Tu sais ce que Gaëtan avait l’habitude de dire : « Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis. » On va suivre son conseil.