Les femmes sont à l’honneur ce week-end. L’inauguration du premier Salon de la femme a eu lieu hier matin au centre du Freeport à Mer-Rouge. Mireille Martin, ministre de l’Egalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille, a procédé à l’ouverture officielle. 
Produits cosmétiques, chaussures, vêtements de haute couture, pâtisserie, conseils de beauté et de santé, produits artisanaux, il y en a pour tous les goûts. Cette initiative de la compagnie Editiel Ltée a pour objectif de permettre à la gent féminine de se faire plaisir en cette période de fin d’année, tant au niveau santé, beauté, mode qu’artisanat, déco ou carrière. Plus de 100 exposants et professionnels sont présents sur les lieux et proposent aux visiteurs des prix spéciaux pour l’occasion.  
Du côté de la santé, les femmes peuvent bénéficier d’un dépistage du cancer des seins et de celui du diabète, de conseils dermatologiques et d’actus de beauté. Le Salon de la femme est aussi l’occasion pour des associations de faire passer des messages contre la violence à l’encontre la femmes, notamment le Women in Networking (WIN) qui tenait un stand pour inviter les visiteurs à signer des pétitions contre ce fléau social.
Plusieurs activités sont au programme pendant les deux journées: des défilés de mode par l’agence Heat, de la musique, des démonstrations d’arts martiaux, des cours de danse gratuits par Dance in the City, des concours de beauté, des séances de dégustation et des sessions de relooking… 
Une quinzaine de stands réservés aux produits artisanaux ont été installés à l’extérieur du bâtiment où les femmes talentueuses exposent leurs produits autour de la gastronomie, de la bijouterie, de la sculpture, de la maroquinerie, de la couture, de la broderie et de la fabrication de bougies.
Samedi matin, les visiteurs étaient nombreux sur les lieux. Marie-Josée s’y est rendue afin d’effectuer quelques achats. « Ce salon est une très bonne initiative pour les femmes, on y trouve vraiment de tout. Je suis agréablement surprise », dit-elle.
Lors de son discours, la ministre de l’Egalité des genres, du Developpement de l’enfant et du Bien-être de la famille s’est attardée sur le rôle que la femme devrait occuper dans la société d’aujourd’hui, dans la famille et dans l’économie mauricienne. Dans la foulée, elle a salué l’initiative des organisateurs du salon. « Je salue l’initiative des organisateurs. Ils ont réussi à réunir sous un même toit tous les aspects de la gent féminine. La femme, qu’elle soit professionnelle ou mère au foyer, se retrouvera dans ce Salon conçu autour des thèmes qui la touchent de près ». Mireille Martin se dit aussi très concernée par l’inégalité à l’encontre des femmes. « Mon ministère est aussi mandaté pour identifier les inégalités de genre et agir en conséquence », dit-elle.
Le Salon de la femme prendra fin cet après-midi et sera ouvert au public jusqu’à 18h. Entrée gratuite et navettes gratuites depuis la gare Victoria.