L’indice des prix à la consommation (CPI) a accusé une hausse de 1,5 % au cours du premier trimestre 2012, passant de 130,4 points à fin décembre 2011 à 132,3 points en mars 2012. L’indice avait grimpé de 1,5 point en janvier dernier avant de se stabiliser en février pour ensuite progresser de 0,4 point le mois dernier.
Selon Statistics Mauritius, le CPI a été affecté, pendant le premier trimestre 2012, par la majoration des prix de divers produits alimentaires dont le poisson et la viande ainsi que des boissons légères, la hausse des tarifs d’eau, du gaz ménager, des produits de lessive, des journaux, des charges sur téléphone portable, des mets dans les bars et restaurants. Toutefois, ces hausses ont été en partie compensées par la baisse des prix des légumes, des fruits et des véhicules.
Le relevé de Statistics Mauritius montre que l’indice des prix pour les produits/services tombant sous la catégorie eau/électricité/logement/gaz ménager a subi la plus forte augmentation de ce premier trimestre, soit 4,9 %, suite à la majoration d’environ 37 % des tarifs d’eau, de 35 % des charges pour le tout-à-l’égout et de 10 % du prix de la bonbonne de gaz. L’indice pour la catégorie mobiliers/équipement et entretiens ménagers a augmenté de 2,4 % dans le sillage de la montée des prix des produits de lessive et des frais de certains services ménagers.
Pour ce qui est des produits alimentaires, la progression de l’indice a été de 0,6 % suite à la révision à la hausse des prix du poisson, de la viande et des boissons alcoolisées, compensée en partie par le repli des prix des légumes et des fruits. Statistics Mauritius indique que la surcharge sur le SMS a eu pour effet une progression de 1,9 % de l’indice pour la communication alors que la majoration de près de 10 % des frais de scolarité pour le préprimaire et de 1,9 % des leçons particulières s’est traduite par la montée de l’indice pour l’éducation (+1,9 %). On observe également que l’indice pour la santé a grimpé de 2,1 % en raison principalement des effets combinés de la hausse des frais des cliniques et des honoraires des médecins.
Le taux d’inflation pour les douze mois se terminant en mars 2012 s’élevait à 5,9 % comparativement à 4 % pour la même période se terminant en mars 2011. Si l’on exclut les boissons alcoolisées et le tabac du CPI, le taux d’inflation annuel à la fin du mois dernier se situerait à 4,6 % contre 3,8 % à fin mars 2011.