Avec comme objectif de rendre hommage au grand Ernest Wiehe, tout en rendant le jazz accessible au grand public, les organisateurs présentent la première édition du Ernest Wiehe Jazz Festival en 2012. Pari réussi puisque le festival séduit. Trois jours durant, musiciens et chanteurs mauriciens et étrangers se côtoient sur des scènes locales. Philippe Thomas, Linley Marthe, Olivier David, Belingo Faro, Christophe Bertin, Kersley Palmyre et Jim Bachun, entre autres, démontrent toute l’étendue de leur talent en partageant la scène avec de grands artistes. Benoît Sauvé propose un quartet au rythme coloré et rythmé à forte connotation latine. Linley Marthe, Belingo Faro et Christophe Bertin accompagnent François Jeanneau, que l’on considère comme le patron du jazz français, dans une excellente prestation en quartet. L’harmoniciste réunionnais Olivier Ker Ourio se présente sur scène au sein de son trio Magic Tree, avec comme invité Neshen Teeroovengadum à la guitare. Ce dernier accompagne également Marie-Luce Faron et sa voix ensorcelante aux côtés de Steven Bernon aux percussions et Dario Ramdeal à la batterie pour un pur moment de bonheur jazzy.
Bref, les bases sont jetées pour que le festival grandisse.