Jeune promu de la saison 2018/19, l’Association Sportive de Vacoas Phoenix, a bouclé son aventure chez l’élite avec à la clé une place sur le podium de la Super League. Une troisième place dans le championnat (sept victoires, sept nuls contre quatre défaites) pour les Vacoassiens, et une finale perdue face à Roche Bois Bolton City (0-1) dans la MFA Cup le week-end dernier.

On notera également les coups d’éclat de l’ASVP aux dépens du champion national 2018/19, Pamplemousses SC, d’abord en phase aller du championnat (1-0), puis lors de la demi-finale de la MFA Cup (1-1, 5-3 aux tirs au but).

Pour l’entraîneur de l’ASVP, Maurice Andrianmandranto, cette première saison a été globalement satisfaisante. « Pour une première participation dans la Super League, nous terminons sur le podium. Nous avons aussi livré une demi-finale victorieuse et une finale dans la Cup face à deux équipes déjà aguerries. Cela constitue un exploit d’avoir eu ce parcours mais avec l’accumulation des matches, nous avons eu aussi une période assez compliquée, ce qui est logique car le niveau de l’élite demande beaucoup plus d’effort physique ».

Qu’est-ce qui, selon le coach malgache, n’a pas marché lors de la finale, dimanche dernier ? « Je dirais l’endurance. Avec l’accumulation des rencontres, les joueurs, qui ont pour la plupart atteignent la trentaine, ont une récupération plus lente contrairement aux jeunes. Nous avons encaissé deux buts sur des petits détails qu’on aurait pu éviter ».
Les vert et jaune qui comptent en leur sein quatre étrangers, Anderson Koloua, Said Ngapout, Kazeem Sulaimon et Yao Koumau, espèrent rajeunir leur effectif. « Pour la saison 2019/20, on voudra bien quelques changements. Nous avons quelques joueurs âgés. Pour muscler l’effectif, on cherchera d’abord sur le marché local, ensuite on se tournera vers l’étranger, » souligne Maurice Andrianmandranto.

Que peuvent attendre les fans de l’ASVP pour la prochaine saison ? « Pour le moment, je ne veux me prononcer. Avec les dirigeants du club, nous allons discuter de nos objectifs. Il faudra également voir un budget adéquat pour essayer de franchir un autre palier, » conclut l’entraîneur.