Ils partiront vers un nouveau périple. Kennedy St Pierre et Merven Clair s’envolent pour Cuba demain avec l’objectif de préparer dans les meilleures conditions les Jeux Olympiques de Rio. Camp d’entraînement et participation à la 45e édition du Geraldo Cordoba Cardin International Tournament, puis cap sur le Venezuela pour un autre camp d’entraînement et la participation à la Batalla de Carabello et finalement stage à Cuba avant la grand-messe du sport mondial. Tel sera le menu des deux pugilistes qui seront accompagnés du conseiller technique, le Cubain Roberto Ibanez.
« Les Jeux Olympiques : c’est le sommet, le rêve », a fait ressortir le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden au cours d’une rencontre avec les boxeurs hier après-midi. En présence de Roberto Ibanez, de l’entraîneur national, Judex Bazile, et du président de l’Association mauricienne de boxe, Indiren Ramsamy, il a souhaité qu’ils soient à la hauteur de l’événement.
« Le souhait de tous demeure une médaille olympique. Les sportifs doivent sortir gagnants après tant de sacrifices encourus. Ils doivent faire le bonheur de tous ceux qui les ont aidés dans leur préparation », a-t-il souligné. Dans la foulée, Yogida Sawmynaden a fait remarquer qu’un budget de Rs 500 000 a été rendu nécessaire pour la concrétisation de ce déplacement et a lancé un appel au secteur privé afin qu’il soutienne davantage les sportifs qualifiés pour les JO.
Kennedy St Pierre, auréolé de sa consécration lors du tournoi qualificatif continental au Cameroun en mars dernier, s’apprête donc à revivre la même aventure. Soit un stage à Cuba avant sa participation aux Jeux du Commonwealth en Ecosse voilà deux ans, avec à l’arrivée une place sur la deuxième marche du podium.
« Avec des sparring-partners de qualité, je compte tirer le maximum de bénéfices », avance-t-il d’emblée. Du haut de ses 23 ans, le boxeur de la catégorie -91 kg veut se concentrer dans un premier temps sur les stages de préparation. « Ce sera uniquement séances d’entraînement, compétitions et repos à Cuba et au Venezuela. J’aborde ce déplacement avec un esprit positif, d’autant que je suis conscient que cette dernière étape dans notre préparation sera cruciale. »
Reste qu’il veut tout de même placer la barre à très bonne hauteur pour le rendez-vous olympique. « Rien n’est impossible. Mon but sera de me retrouver sur le podium. Je suis confiant de pouvoir décrocher une médaille. »
Après la consécration aux championnats d’Afrique, aux Jeux d’Afrique et aux Jeux du Commonwealth, le pugiliste de Tranquebar veut maintenant rejoindre Bruno Julie au panthéon du sport mauricien. Ce sera également le cas pour Merven Clair, qui en sera aussi à sa première participation à une édition des Jeux Olympiques. « Tout se jouera dans la tête. Ce sera difficile, mais pas impossible », laisse-t-il entendre.
Médaillé d’argent lors du tournoi qualificatif continental, Merven Clair sera le premier boxeur originaire de Rodrigues en action aux JO. D’où une motivation supplémentaire. « C’est un grand honneur. Je fais déjà la fierté de mon île et également de Maurice, et je veux me battre pour tous ceux qui ont cru en moi et m’ont soutenu tout au long de ma carrière jusqu’ici. »
À 22 ans, le médaillé d’or des derniers Jeux des îles dans la catégorie -75 kg veut croire que le plus beau reste à venir. « Ce stage à Cuba devra être des plus profitables, alors que les compétitions à Cuba et au Venezuela me permettront de mieux se situer face à des adversaires de calibre. De ce fait, je compte me donner à fond afin de me retrouver sur le podium à Rio. »
Un espoir que partage également Indiren Ramsamy, qui salue dans la lignée le support apporté par le MJS, le Comité olympique mauricien, le Club Maurice et le Trust Fund for Excellence in Sports. « Ces deux boxeurs se sont donnés à fond dans leur préparation jusqu’ici. Ils ont consenti à beaucoup de sacrifices et je souhaite qu’ils trouvent la récompense de tous leurs efforts. D’autant que les boxeurs de dix autres pays se trouvent déjà en stage à Cuba. Ces frottements seront à coup sûr bénéfiques. »
Par contre, Richarno Colin et Donovan Gérie se trouvent toujours en attente. Si les démarches au niveau du financement de leur déplacement pour Cuba aboutissent, ils devraient quitter le pays en cours de semaine prochaine. Pour rappel, ces deux pugilistes préparent de leur côté le dernier tournoi qualificatif en vue des JO qui se déroulera en Azerbaïdjan du 14 au 26 juin.