La participation à l’Africa Cup de boxe s’est avérée positive à plus d’un titre pour les deux qualifiés olympiques. En se retrouvant sur la plus haute marche du podium à l’issue des finales tenues vendredi dernier au Botswana, Oliver Lavigilante et Richarno Colin, tout en prouvant leur potentiel, ont augmenté leur capital confiance en vue du rendez-vous de Londres. Il s’agira désormais de mettre tous les atouts de leur côté à travers un stage final de préparation prévu à Cardiff (Pays de Galles) du 5 au 25 juillet.
L’entraîneur national, Judex Bazile, qui sera également présent lors de ce stage organisé par l’Association internationale de boxe amateur (AIBA),  s’attend que ses deux protégés profitent au maximum de ces derniers réglages. « Nous souhaitons que toutes les conditions soient réunies à Cardiff. Si nous nous retrouvons avec au moins six boxeurs de valeur par catégorie, nos deux boxeurs seront poussés à travailler davantage. Je demeure persuadé que tout se jouera au cours de ce stage, surtout avec la présence souhaitée de sparring-partners aux styles différents. » Qui plus est, la présence dans la capitale galloise du Directeur technique national, Jean-Claude Nagloo, sera un atout supplémentaire.
Si le stage prévu en Algérie la semaine prochaine demeure des plus incertains, valeur actuelle, l’Association mauricienne de boxe doit rapidement envisager d’autres options, soit un stage local, soit un stage à l’étranger. Entre-temps, les deux boxeurs ont vite repris le chemin de l’entraînement à Vacoas. « Ils sont conscients de l’enjeu et ont la tête bien sur les épaules. La confiance est donc de mise », se réjouit Judex Bazile. D’ailleurs, les combats disputés lors de l’Africa Cup ont permis à Oliver Lavigilante et Richarno Colin de se retrouver dans le rythme de la compétition après leur participation au tournoi qualificatif continental au Maroc.
Les deux boxeurs, pour rappel, avaient réalisé un sans-faute, avec de surcroît la palme de meilleur boxeur décrochée par Lavigilante. « Nous nous attendions à une bonne prestation de leur part. Ils ont été à la hauteur, prouvant ainsi qu’ils demeurent ainsi les fers de lance de cette discipline à Maurice. Ils ont également prouvé qu’ils ont gagné en confiance et en maturité », soutient l’entraîneur national. Et d’ajouter : « Ils ont également eu l’occasion de disputer un maximum de combats sur des jours successifs et ont pu vaincre par exemple des Algériens qui étaient des adversaires tenaces. Cela nous permet d’entrevoir la suite avec plus d’optimisme, mais il s’agira d’éviter les blessures. »
Richarno Colin en sera donc à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Lui qui avait pu franchir un tour à Beijing avant de s’incliner face à un Russe en huitièmes de finale. Cette fois, le représentant mauricien chez les -64 kg devrait aborder la compétition le 31 juillet au ExCel Gymnasium. De son côté, Oliver Lavigilante, qui vivra sa première expérience olympique, entrera en scène la veille au stade du premier tour de la catégorie -52 kg.