Les démarches ont finalement abouti. Dans le cadre de sa préparation en vue des championnats d’Afrique Elite et d’autres compétitions internationales, Richarno Colin a finalement pu bénéficier d’un stage au CREPS de Nancy. Le champion national et d’Afrique des -64 kg mettra le cap sur la France mardi et rejoindra Didier Cornet, qui s’entraîne au sein de ce centre depuis quelques mois déjà.
Cette fois, les négociations ont pu aboutir suite à une réunion tenue hier après-midi entre Michael Glover, Chief Executive du Trust Fund For Excellence in Sports (TFES), l’entraîneur national, Judex Bazile, et Pascal Telvar, président de l’Association mauricienne de boxe (AMB). Pour ce dernier, le déplacement de l’aîné des frères Colin vient à point. « Avec l’encadrement et le suivi adéquats, les résultats ne pourront que suivre pour Richarno. Avec de tels frottements, il progressera à coup sûr », souligne-t-il.
Pour rappel, Richarno Colin avait bénéficié d’un stage à l’INSEP en France à son retour des Jeux Olympiques de Londres l’année dernière. Toutefois, il n’avait pu effectuer le déplacement pour des raisons personnelles. Les démarches pour qu’il se rende en France au début de cette année avaient été enclenchées par Rajiv Rajcoomar, alors président de l’AMB, auprès de la Fédération française de boxe. Toutefois, un changement de président à la tête de cette instance, avec André Martin aux commandes, devait bouleverser les données. Richarno Colin était alors contraint de prendre son mal en patience tout en participant avec succès aux championnats nationaux Elite.
Nul doute que ce boxeur sera la meilleure chance de médaille du camp mauricien lors du rendez-vous continental prévu en septembre. Lui qui avait réalisé une saison 2011 spectaculaire avec la consécration au Bocksai Memorial, aux Jeux des îles, aux championnats d’Afrique et aux Jeux d’Afrique. Avec en prime le titre de sportif de l’année décerné par le Mauritius Sports Council. Même s’il n’a pas été aussi performant la saison dernière, il n’en demeure pas moins que Richarno Colin, avec déjà une double participation aux Jeux Olympiques, possède les arguments nécessaires pour continuer à gravir les échelons.