Le lagon se serait vidé de toute vie

L’Asosiasyon Peser Profesionel e Artizanal (APPA) dénonce le « bétonnage » d’une partie de la plage à Baie-du-Tombeau. Ils disent ne plus être en mesure de pratiquer leurs activités depuis qu’ils ont été interdits d’y mouiller leurs pirogues et d’y collecter les appâts. Le bungalow de sir Anerood Jugnauth se trouvant à proximité, ils disent également être « menacés » par des policiers lorsqu’ils passent devant.

Une délégation de l’APPA a effectué une visite des lieux samedi dernier suite à une plainte de ses membres concernant les difficultés à opérer à Baie-du-Tombeau. On sait que ces travaux étaient très contestés par la communauté des pêcheurs depuis l’année dernière. Ils avaient même bloqué les opérations pendant plusieurs jours en septembre 2018. Atma Shanto, négociateur du syndicat, explique : « Nos membres des régions de Roche-Bois et de Baie-du-Tombeau ont attiré notre attention depuis quelques semaines à l’effet qu’ils sont interdits sur ces lieux. Ils ont évoqué la proximité du campement de sir Anerood Jugnauth et le fait que les policiers les empêchaient de circuler. C’est la raison pour laquelle je me suis rendu sur place pour constater la situation de visu. Ce que j’ai vu m’a choqué. La mer a été comblée et la plage a été bétonnée. »
L

‘APPA réclame ainsi l’arrêt des travaux qui, selon elle, causent de gros inconvénients aux pêcheurs de la localité. « Ils ne peuvent plus venir chercher les appâts et on les empêche de venir amarrer leurs pirogues. On leur a demandé d’aller chercher un autre endroit. Mais ces pêcheurs habitent la localité et ils ont toujours opéré ici ! » Atma Shanto se dit également préoccupé par les éventuels dégâts causés à l’environnement par ces travaux. « Quand les pêcheurs ont demandé à un responsable du site s’ils avaient un permis EIA pour ces travaux, on leur a répondu que le permis se trouvait au poste de police. J’invite les ministères de la Pêche et de l’Environnement à s’expliquer sur ces travaux. Comment a-t-on pu ainsi mettre du béton partout sur la plage ? »

Rappelons toutefois que ces travaux sont en cours depuis l’année dernière. Les deux ministères concernés avaient organisé plusieurs réunions avec les pêcheurs concernés, mais aucun consensus n’a pu être dégagé. Au final, les pêcheurs qui détenaient un permis pour collecter les appâts à cet endroit ont vu ce permis annulé. Le ministère de la Pêche avait expliqué, à l’époque, que cela avait été fait car la région tombe dorénavant dans les limites du port et que toute activité de pêche est interdite dans cette zone. Pour ce qui est des travaux, le ministère de l’Environnement a, lui, expliqué qu’ils ont été entrepris en raison de l’érosion qui affecte cette partie de la plage à Baie-du-Tombeau.

Cependant, la proximité du bungalow de sir Anerood Jugnauth a donné lieu à des interprétations diverses, les pêcheurs ne manquant pas de souligner que les travaux s’arrêtent tout juste devant le campement en question. Les pêcheurs se demandent, eux, pourquoi n’avoir pas poursuivi les travaux au-delà si le but était vraiment de combattre l’érosion.